Comment l’iPhone a chamboulé le marché US des smartphones en un mois

MobilitéSmartphones

Selon iSupply, jamais un terminal mobile aux fonctionnalités riches n’est
parvenu à prendre la première position aussi rapidement sur ce segment.

Selon une nouvelle étude de marché réalisée par iSuppli, l’iPhone d’Apple a été le smartphone le plus vendue au cours du mois de juillet aux Etats-Unis. Le nouveau terminal mobile multimédia de la firme de Steve Jobs a obtenu une part de marché de 1,8% de l’ensemble des téléphones portables.

Une grande majorité des acquéreurs d’iPhone sont des hommes, âgé de 35 ans ou plus jeune, et disposant d’un niveau de master (four-year college degree) ou plus.

Cet engouement pour l’iPhone de la part des consommateurs les plus avertis est conforme aux prévisions d’iSuppli. Le cabinet d’études américain prévoit 4,5 millions d’iPhones écoulés d’ici la fin de l’année. Les ventes pourraient atteindre 30 millions d’ici 2011.

Toujours selon l’enquête réalisée à partir d’un panel de consommateurs américains, les ventes des deux modèles iPhone actuellement commercialisés dépassent les ventes de tous les autres smartphones vendues courant juillet. Ce qui inclue les modèles BlackBerry, le portefeuille de produits Palm ou les terminaux mobiles de ce segment proposés par Nokia, Motorola, Samsung et autres constructeurs.

Que dire de plus ? Les ventes d’iPhone estimées dans ce mois sont égales à celle pour le plus populaire des téléphones c’est-à-dire le modèle LG Chocolate.

iSuppli qualifie l’iPhone de “téléphone transversal” (crossover phone) dont les fonctionnalités entrent réellement en compétition avec les smartphones et les téléphones haut de gamme (feature phones). iSupply définit les feature phones comme des terminaux aux fonctionnalités ” riches”.

Alors que l’iPhone dispose de fonctionnalités associées aux smartphones, les utilisateurs ne peuvent pas chargés de logiciels tiers sur leurs terminaux, ce qui est une caractéristiques clé pour qu’un appareil mobile entre dans cette catégorie.

“Cette prise de position est remarquable pour Apple, sachant que le mois de juillet est la premier vrai mois complet de la commercialisation de l’iPhone “, a indiqué le cabinet d’études américain. “Même si iSupply manque de recul dans le temps sur ce sujet, il est vraisembable que l’essor de l’iPhone sur un segment de marché concurrentiel est sans précédent dans l’histoire du marché de la téléphonie mobile”.

Selon une nouvelle étude de marché réalisée par iSuppli, l’iPhone d’Apple a été le smartphone le plus vendue au cours du mois de juillet aux Etats-Unis. Le nouveau terminal mobile multimédia de la firme de Steve Jobs a obtenu une part de marché de 1,8% de l’ensemble des téléphones portables.

Une grande majorité des acquéreurs d’iPhone sont des hommes, âgé de 35 ans ou plus jeune, et disposant d’un niveau de master (four-year college degree) ou plus.

Cet engouement pour l’iPhone de la part des consommateurs les plus avertis est conforme aux prévisions d’iSuppli. Le cabinet d’études américain prévoit 4,5 millions d’iPhones écoulés d’ici la fin de l’année. Les ventes pourraient atteindre 30 millions d’ici 2011.

Toujours selon l’enquête réalisée à partir d’un panel de consommateurs américains, les ventes des deux modèles iPhone actuellement commercialisés dépassent les ventes de tous les autres smartphones vendues courant juillet. Ce qui inclue les modèles BlackBerry, le portefeuille de produits Palm ou les terminaux mobiles de ce segment proposés par Nokia, Motorola, Samsung et autres constructeurs.

Que dire de plus ? Les ventes d’iPhone estimées dans ce mois sont égales à celle pour le plus populaire des téléphones c’est-à-dire le modèle LG Chocolate.

iSuppli qualifie l’iPhone de “téléphone transversal” (crossover phone) dont les fonctionnalités entrent réellement en compétition avec les smartphones et les téléphones haut de gamme (feature phones). iSupply définit les feature phones comme des terminaux aux fonctionnalités ” riches”.

Alors que l’iPhone dispose de fonctionnalités associées aux smartphones, les utilisateurs ne peuvent pas chargés de logiciels tiers sur leurs terminaux, ce qui est une caractéristiques clé pour qu’un appareil mobile entre dans cette catégorie.

“Cette prise de position est remarquable pour Apple, sachant que le mois de juillet est la premier vrai mois complet de la commercialisation de l’iPhone “, a indiqué le cabinet d’études américain. “Même si iSupply manque de recul dans le temps sur ce sujet, il est vraisembable que l’essor de l’iPhone sur un segment de marché concurrentiel est sans précédent dans l’histoire du marché de la téléphonie mobile”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur