Comment SAP compte exploiter le potentiel Sybase

CloudMobilitéOS mobilesSmartphonesTablettes

SAP reste discret sur les projets de Sybase après l’annonce de l’acquisition du fournisseur de solutions BtoB dans la mobilité (iPhone, Android…). Mais il se dégage déjà de grandes tendances.

Suite à l’acquisition de  Sybase, comment SAP compte intégrer les activités de ce fournisseur de solutions mobiles dans sa stratégie ?

En l’état actuel, peu d’informations filtrent sur le rapprochement opérationnel et sur la manière dont les actifs de Sybase seront exploités par le groupe acquéreur.

Néanmoins, un manager de SAP a fourni à eWeek des précisions sur l’approche de Sybase sur des plates-formes pour terminaux mobiles comme Android et iPhone dans le cadre d’un entretien réalisé le 22 juillet [c’est-à-dire avant la publication des résultats trimestriels de SAP, ndlr].

“Au cours de 18 mois précédents, nous avons relevé que l’adoption de smartphones spécifiques a été massive”, déclare George Mathew, en qualité de Vice-Président de SAP en charge des solutions de business intelligence et de ligne de produits In-Memory Analytics.

“C’est une question stratégique pour nous : comment créer des fondements pour que les données BI soient partagées sur de multiples appareils. C’est le point de départ pour mettre au point des expériences spécifiques sur des terminaux”.

L’annonce de l’acquisition de Sybase par SAP remonte au 12 mai dernier. Montant de la transaction : 5,8 milliards de dollars de Sybase. Une initiative jugée majeure de la part du groupe allemand éditeur de solutions pour les entreprises.

Cette opération de croissance externe a pour but de rester compétitif vis-à-vis d’Oracle, tout en générant de nouvelles sources de revenus et en consolidant le portefeuille de solutions IT de mobilité de Sybase.

“A première vue, c’est clairement une alliance permettant d’ajuster les forces et faiblesses des deux parties. Le chiffre d’affaires annuel et ses objectifs affichés sont dix fois supérieurs à ceux de Sybase”, commente Charles King, analyste pour le cabinet d’études Pund-IT dans une contribution en date du 13 mai.

“Alors que SAP développe et livre un large panel de solutions logicielles pour les entreprises, Sybase a étoffé une gammes de services orientés marché mobile global”.

C’est la plus grosse acquisition menée par SAP depuis celle de BusinessObjects survenue en 2008 (pour 6,7 milliards de dollars). Cette société française évoluait dans le domaine du décisionnel.

(lire la fin de l’article page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur