Comment SFR va sortir du giron de Vivendi ?

Régulations
sfr-cession-groupe-vivendi

Après la vague de cessions d’actifs jugés non stratégiques (dont Maroc Telecom), Vivendi envisage d’extraire SFR du groupe. Une “étude interne” est lancée.

Après les annonces de la vente de Maroc Telecom et de la scission avec Activision Blizzard, le maintien de SFR dans le giron du groupe Vivendi demeure posé.

La cadence de cession des actifs jugés non stratégiques s’accélère.

Vivendi affichant sa volonté de conserver à terme dans son périmètre uniquement les actifs “médias” (Canal Plus) et “musique” (Universal Music Group).

En fin de semaine dernière, Vivendi a annoncé la mise en place d’une “étude interne” sur une éventuelle scission de l’opérateur télécoms français.

Selon Dow Jones, une telle opération pourrait être réalisée “dès l’automne 2014”.

Les rumeurs sur le sort de SFR vont donc se poursuivre.

Entre une opération de concentration du marché avec un concurrent (Numericable, Free, Bouygues Telecom) voire une introduction en Bourse (“si les conditions de marché le permettent” déclarait en juin Stéphane Roussel, l’ex-DG de SFR qui a pris la casquette de Président du conseil d’administration), toutes les options sont étudiées et les perspectives restent ouvertes.

Bien que Vivendi affiche sa volonté de poursuivre le développement de SFR (un remaniement de la direction a été validé dans le courant du printemps), on peut émettre quelques doutes sur les soubresauts de la maison-mère.

A la fin du premier trimestre 2013, SFR recense 20,7 millions de clients mobiles et 5,1 millions de clients haut débit fixe.

———————————————-

Quiz : Géants du Web : qui rachète quoi ?

———————————————


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur