Comment Twitter perçoit Google, Microsoft ou Facebook

Cloud

Vision, partenariats stratégiques, acquisitions…Twitter monte sur plusieurs fronts, selon les éléments révélés par TechCrunch. Mais pas à n’importe quel prix.

TechCrunch avait promis des révélations concernant Twitter, à la suite d’une piratage de données sensibles de la société. Le site américain de news orientés Web 2.0 est passé à l’acte.

Dans une longue contribution en date du 16 juillet, il égrène des informations sur quelques développements stratégiques du réseau social.

Les notes concernent notamment les discussions entamées avec Google, Microsoft et Facebook avec des éléments “qui n’avaient jamais été révélés auparavant”.

D’autres documents tenderaient à montrer que des accords pourraient survenir avec AOL, Dell, Ericsson, Nokia et PayPal.

Le “pouls de la planète”

Lors d’une réunion fin février portant sur la définition de la stratégie, Twitter affiche son ambition gargantuesque : devenir le premier réseau social affichant un milliard de membres.

“Nous serons alors le pouls de la planète.” Biz Stone, co-fondateur de Twitter, retient davantage l’idée d’un “système nerveux” plutôt qu’un “système d’alerte”.

Le service Web 2.0 se veut tellement réactif et tellement proche de l’information instantanée qu’il considère Google comme un “diffuseur de vieilles nouvelles”.

Autre tranche de vie chez Twitter : les discussions portant sur un accord avec Google. Sujet sensible car le puissant groupe Internet de Mountain View est capable “de nous botter les fesses en trouvant le bon tweet” (“Google would kick our ass at finding the good tweet” dans la version originale).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur