Commission européenne : une enveloppe TIC de 780 millions d’euros

Cloud

Bruxelles vient d’enclencher un appel à candidatures pour des projets TIC portant sur des domaines comme les réseaux intelligents, l’e-santé ou la robotique.

Pour couvrir l’année 2011, la Commission européenne vient de lancer une procédure d’appels à candidatures sur les technologies de l’information et de la communication (TIC).

Elle s’inscrit dans le septième cycle global de recherche (7th Framework Programme for Research, 2007 – 2013) de l’Union européenne.

Bruxelles se déclare prêt à mettre à disposition une enveloppe de 780 millions d’euros pour des projets dans des domaines comme l’Internet, la robotique, les systèmes intelligents et l’efficacité énergétique.

On a déjà une petite idée de la répartition de cette somme allouée au développement de l’innovation.

Près de 100 millions d’euros seront consacrés au programme Internet du Futur (partenariat public-privé) pour couvrir des thématiques comme les infrastructures intelligentes portant sur la santé, les réseaux électriques ou les systèmes de gestion de trafic automobile.

Un quart du budget sera consacré au renforcement des positions des fournisseurs européens de composants électroniques et photoniques.

Une proportion équivalente sera orientée vers les TIC adaptées à la santé et les services numériques dédiés à la population du troisième âge.

Dans le reliquat, la Commission européenne souhaite investir 135 millions d’euros dans la recherche sur l’efficacité énergétique dans le bâtiment, le transport et la logistique et 120 millions dans des segments comme les réseaux, les médias numériques et les infrastructures de services.

Les universités, les centres R&D mais aussi les grandes entreprises et les PME peuvent participer à cet appel à candidatures IT (ICT Call 7) qui sera ouvert jusqu’au 18 janvier 2011.

Malgré la période économique difficile, Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne chargée de la stratégie numérique, veut ,  “jusqu’à 2013 au moins”, une augmentation annuelle de 20% du budget alloué chaque année à la recherche et au développement des TIC.

Un engagement qui entre dans le cadre de l’Agenda numérique poussée par la Commission européenne (plan de 100 actions IT).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur