Communication unifiée : Futur Telecom s’allie à Microsoft pour cibler les PME

Cloud

L’opérateur mobile présente Futur Office, la première “brique” d’une nouvelle
gamme de solutions hébergées dédiées aux entreprises.

Futur Telecom, filiale du groupe SFR, a présenté ce matin Futur Office, la première solution d’une suite d’applications hébergées destinée aux petites entreprises, son segment de marché de prédilection. La nouvelle offre s’appuie sur Microsoft Hosted Messaging and Collaboration (version 3.5). Proposée en mode hébergé, elle comprend une solution de messagerie (Outlook 2003), un calendrier, des dossiers partagés et un gestionnaire de contacts.

Son originalité, il s’agit d’une “solution globale”, alliant télécoms et informatique pour les petites entreprises, explique Jean-Michel Neyret, qui a récemment été nommé à la tête de l’opérateur marseillais, en remplacement de Luc d’Urso (le fondateur).

Trois packs pour trois types d’utilisateurs

Pour cette nouvelle offre, le MVNO distingue trois types d’utilisateurs : les “sédentaires”, les “mobiles” et les “nomades” (qui accèdent à distance à leurs applications via un poste fixe).

Sur le modèle des offres triple play destinées au grand public, Futur Telecom propose aux collaborateurs sédentaires un pack “Direct Office “ à 19,90 euros hors taxes par mois et par utilisateur, comprenant un accès SDSL, la téléphonie fixe illimitée, trente minutes de communication vers les mobiles et la solution Futur Office. Un deuxième pack “Smart Office” est dédié aux salariés mobiles. Facturé 29,90 euros HT par mois et par utilisateur, il intègre un smartphone (HTC S710), un forfait “data mobile” de 20 mégaoctets et Futur Office. Enfin, pour les nomades, le pack “Global Office “ coûte 69 euros HT par utilisateur et par mois. En sus de Futur Office, il intègre un forfait “data mobile” illimité, un accès ADSL (8 Mbit/s) et un modem Wi-Fi de marque Netgear.

Un créneau porteur ?

Confiant, Bertrand Mabille, directeur général de SFR Entreprises, précise qu’il “est en train de se passer quelque chose d’important dans le système d’information des entreprises. On assiste à une généralisation de ce que l’on appelle la ‘data mobile’, avec de plus en plus de projets informatiques intégrant la notion de mobilité“.

Bertrand Mabille ajoute que “SFR Entreprises réalise désormais la moitié de son activité sur des projets liés à l’informatique et devient un acteur de l’IT.” Il compte sur Futur Telecom pour renforcer la présence du groupe sur le marché des entreprises de moins de cent salariés, “un segment difficile à adresser pour un opérateur de la taille de SFR”.

Enfin, coté Microsoft, on affiche sa satisfaction. Michael Woolcock, responsable du marché hébergement et Software as a service (Saas), signale ainsi que “les offres Futur Office de Futur Telecom sont les premières à ‘bundler’ des offres de mobilité avec une boîte à lettre ‘riche’ Exchange. [?] C’est quelque chose que Microsoft réclame depuis un certain temps.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur