Communication unifiée : Symphony lève 100 millions de dollars

Business intelligenceData-stockageEntrepriseLevées de fondsStart-up
david-gurle-symphony
4 8

Dirigé par un entrepreneur français depuis la Californie, Symphony (gestion centralisée des workflows en entreprise) attire un bouquet d’investisseurs prestigieux du monde de la finance.

N’en jetez plus. Tout le monde veut investir dans Symphony Communication Services LLC.

La société californienne a développé une solution de communication sécurisée pour la gestion centralisée des workflows en entreprise.

Elle vient d’annoncer une levée de fonds de 100 millions de dollars, notamment auprès d’un bouquet de nouveaux investisseurs imposants comme Google, Lakestar, Natixis, Société Générale et UBS.

La nouvelle valorisation de la société n’est pas précisée mais The Wall Street Journal évoquait la semaine dernière un montant de 650 millions de dollars.

Auparavant, elle avait obtenu 66 millions de dollars de la part d’un consortium composé de 15 grands établissements financiers (voir liste en bas d’article).

Désormais, Symphony peut se prévaloir de disposer du soutien d’une vingtaine d’actionnaires au profil majoritairement financier.

« Nous sommes en train de faire un grand pas en avant vers une méthode de communication plus sûre et plus productive pour les particuliers, les équipes et les entreprises », commente David Gurle, fondateur français et CEO de Symphony cité dans le communiqué.

Pour la rentrée, une version plus grand public et plus orientée PME de Symphony avait été lancée. Mais son cœur de business reste dans le BtoB et les grands comptes.

Fondée en octobre 2014, Symphony est basée à Palo Alto et possède des bureaux à New York, Hong Kong, Singapour et Londres.

Selon Reuters, le fournisseur de solution de communication se positionne comme un concurrent de services de messagerie instantanée développés par Bloomberg et Thomson Reuters.

En septembre, il a signé un accord Dow Jones (propriété de News Corp) pour la fourniture d’informations et avec McGraw Hill Financial pour intégrer des données et des services d’analyse de S&P Capital IQ.

*Liste globale des investisseurs de Symphony : Bank of America Merrill Lynch, BlackRock, BNY Mellon, Citadel, Citi, Crédit Suisse, Deutsche Bank, Google, Goldman Sachs, HSBC, J.P. Morgan, Jefferies, Lakestar, Maverick, Merus Capital, Morgan Stanley, Natixis, Nomura, Société Générale, UBS et Wells Fargo.

(Crédit photo : David Gurle, CEO de Symphony via Compte Facebook Symphony)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur