Communications unifiées : FuzeBox lève 20 millions de dollars

Régulations
fuzebox - video-conference - HD - iphone

Editeur de solutions de communications unifiées en mode SaaS, FuzeBox (ex-CallWave) renforce ses assises auprès de fonds comme Index Ventures et veut pousser la R&D.

Fournisseur de solutions de communications unifiées, FuzeBox lève 20 millions de dollars.

Le financement a été réalisé auprès de fonds comme Index Ventures, de Khosla Ventures (que l’on vient de repérer avec le soutien de Bitly) et d’Insight Ventures.

Fondée en 1998 sous l’appellation CallWave et basée depuis lors à San Francisco, la société s’était initialement spécialisée dans le fax et la messagerie vocale.

Après un passage en Bourse, allWave a lâché la cotation pour réviser sa stratégie et adopter une nouvelle dénomination : FuzeBox.

Ce qui se concrétisera par un recentrage sur le business de la vidéoconférence. S’y sont couplés la téléphonie IP et le partage d’écran, avec en toile de fond la convergence du Web et des plates-formes mobiles.

Son produit phare Fuze Meeting est délivrée en mode hébergé (SaaS pour Software as a Service en anglais) mais aussi via des terminaux mobiles ou nomades iOS et Android.

L’exploitation du credo ATAWAD est claire : “AnyTime, AnyWhere, AnyDevice”.

En juin, la société a lancé l’application Fuze Join pour organiser des sessions de réunions en vidéo via l’iPhone (voir vidéo).

Le noyau Fuze HD disposeraient d’utilisateurs dans 122 pays ( 78 000 sessions collaboratives initiées chaque jour).

Dans la communication officielle, le CEO Jeff Cavins compte mettre à profit cette levée de fonds en renforçant la R&D.

L’expansion internationale du business ne serait pas une priorité.

FuzeBox emploie aujourd’hui 120 personnes et son chiffre d’affaires serait évalué à 20 millions de dollars en 2011.

Elle dispose d’une vingtaine de brevets dans son domaine de prédilection et 42 autres dépôts de propriété intellectuelle sont en cours.

Ci-dessous : Fuze Join for iPhone (official via YouTube)


Crédit image : © Marc Dietrich – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur