Compaq : la gamme Evo remplace les Deskpro et Armada

Mobilité

Evo est le nouveau nom de la gamme informatique de Compaq censée remplacer les gammes actuelles Deskpro et Armada. Le constructeur annonce par ailleurs un nouveau design général. Dell, qui avait déjà adopté le noir pour ses machines, n’a qu’à bien se tenir…

Compaq annonce le renouvellement complet de sa gamme sous une nouvelle ombrelle unique : Evo. Conçue pour les utilisateurs professionnels, elle devrait à terme rassembler sous la même appellation les gammes actuelles Armada, Deskpro et iPAQ. En septembre dernier, le constructeur avait déjà entrepris quelques changements dans son catalogue notamment avec la gamme ProSignia. Les PC ProSignia étaient jusqu’ici commercialisés sous la marque Deskpro et les portables passaient alors sous étiquette Armada. Quatre nouveaux modèles dont deux portables et deux stations de travail constituent aujourd’hui l’essentiel de la nouvelle gamme.

La nouvelle gamme portable Evo commence avec le N150 qui vise le marché des PME et des TPE. Le portable Evo N150 est équipé d’un processeur Intel Pentium III à 800 MHz SpeedStep ou Intel Celeron 700, d’un écran de 14,1 pouces TFT, d’un disque dur 10 ou 15 Go, d’une carte modem/réseau (Combo Mini-PCI v.90 modem et 10/100 NIC), et en option, d’une unité CD-RW. Il est commercialisé à partir de 12 400 francs HT. Plus costaud, le N400c, un modèle présenté comme ultra-léger (1,6 kg). Le point fort est qu’il est multiport. Ce qui signifie entre autres qu’il peut donc être compatible avec les normes sans fil 802.11b et Bluetooth. Toutefois, il faudra attendre août prochain pour qu’il intègre la norme Bluetooth. L’Evo N400c est équipé d’un processeur Intel Pentium III Low Voltage cadencé à 700 MHz, d’un disque dur de 20 Go et de 128 Mo de mémoire. Il dispose, selon le constructeur, d’une autonomie de 10 heures. Le N400c est commercialisé à partir de 21 400 francs HT.

Des stations de travail sous Xeon

La gamme Evo comprend par ailleurs deux nouvelles stations de travail, l’Evo W6000 et le W8000. Les stations de travail Compaq Evo W6000 et W8000 intègrent des processeurs Intel Xeon cadencés à 1,4 GHz et 1,7 GHz, des disques durs Ultra ATA/100 et Ultra 160 SCSI et de la mémoire RDRAM ECC. Elles sont livrées sous Windows 2000 ou NT4 et sont certifiées Linux. Compaq estime que son modèle devrait particulièrement convenir aux applications de transactions financières, à l’automatisation de conception électronique (EDA), aux applications de CAO et IAO courantes, à la création de contenu numérique et au développement de logiciels. l’Evo W6000 est proposé à partir de 18 000 francs HT. La station de travail Compaq Evo W8000, quant à elle, se veut adaptée aux professionnels de la CAO, de l’IAO (ingénierie assistée par ordinateur), de la 3D, de l’animation et de la vidéo, ainsi qu’aux marchés de l’analyse financière et au monde de la simulation numérique. Son châssis peut être monté en racks, et dispose de connecteurs USB et audio en façade. L’Evo W8000 est disponible à partir de 26 500 francs HT. Reste à savoir si ce rafraîchissement de gamme suffira à reprendre à Dell la première place sur le secteur.

Pour en savoir plus :

La gamme Evo sur le site de Compaq (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur