Compaq : l’Alpha s’efface devant l’Itanium

Cloud

Le constructeur Compaq poursuit son engagement aux côtés d’Intel. Toutefois, si le texan a annoncé l’abandon des processeurs Alpha au profit des processeurs Itanium, il annonce tout de même un nouveau processeur Alpha cadencé à 1 GHz. Mais, dans le même temps, son premier serveur ProLiant à base d’Itanium pointe à l’horizon.

Fin juin, Compaq et Intel annonçaient une stratégie commune de développement de serveurs basés sur le processeur 64 bits Itanium (voir édition du 26 juin2001). Une alliance qui obligera Compaq à transférer chez Intel les technologies de son processeur Alpha et à adopter en 2004 la nouvelle famille des processeurs Itanium d’Intel dans toutes ses gammes de serveurs 64 bits. Cet accord, selon les deux sociétés, devrait accélérer la disponibilité sur le marché des serveurs d’entreprise, les nouvelles générations de processeurs Intel Itanium. Ainsi, en 2004, tous les serveurs 64 bits de Compaq seront basés sur l’architecture Itanium. Compaq proposera alors deux familles de serveurs 64 bits : une gamme supportant Tru64 UNIX, OpenVMS, Windows 2000 et Linux, et une autre gamme basée sur NonStop Kernel.

Mais alors que la gamme Alpha est censée disparaître d’ici deux ans, Compaq vient de sortir pour ses serveurs haut de gamme AlphaServer GS un nouveau serveur 8, 16 ou 32 voies basé sur une puce Alpha à 1 GHz. D’ailleurs, selon Compaq, toutes ses gammes de serveurs (ProLiant, AlphaServer et NonStop Himalaya) poursuivront leur évolution en intégrant les mises à jour et les nouveautés de leurs processeurs respectifs (respectivement Intel, Alpha et MIPS). Ainsi à côté de la mise à jour du processeur Alpha-EV68, une nouvelle génération du EV7 devrait voir le jour d’ici 2003. Le processeur de nouvelle génération Alpha EV7, actuellement en cours de développement, équipera un nouveau système AlphaServer.

Le premier serveur ProLiant à base d’Itanium

Enfin, Compaq annonce la sortie de son premier serveur ProLiant à base d’Itanium, le ProLiant DL590/64. Le constructeur, qui propose là un serveur quadriprocesseur, se range ainsi à côté des HP, Dell et IBM qui ont déjà annoncé des machines 64 bits à la sauce Intel. Le DL590/64, qui est compatible avec une distribution Linux SuSE ou Red Hat, ou bien avec une version bêta de Windows Advanced Server Limited Edition de Microsoft, s’adresse plus particulièrement aux marchés des bases de données, ainsi qu’aux applications comme les ERP. Le serveur n’offre toutefois pas de grandes capacités de stockage interne. Il ne dispose en effet que de quatre disques durs. Le ProLiant DL590/64 sera cadencé à 733 MHz et possèdera 2 Mo de cache de niveau 3. Un autre modèle, cadencé à 800 MHz et doté de 4 Mo de cache de niveau 3, sera lui aussi disponible.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur