Compaq lance un PC de poche au prix d’un PC

Mobilité

Le dernier né des assistants numériques Compaq s’appelle l’iPAQ Pocket PC H3630. Avec 32 Mo de SD-RAM et un processeur Intel Strong Arm cadencé à 206 MHz, il offre des performances dignes d’un PC de bureau. Mais son prix équivaut aussi à celui d’un PC d’entrée de gamme, soit 4 990 francs TTC.

Compaq vient d’annoncer la disponibilité en France de son nouvel assistant personnel sous Windows CE 3.0, l’iPaq Pocket. Ce qui séduit de prime abord avec ce PC de poche, c’est son design avec un boîtier très fin et élégant de couleur argenté. Pesant moins de 170 grammes avec sa batterie, l’iPaq Pocket embarque un processeur Intel Strong Arm cadencé à 206 MHz, 32 Mo de mémoire SD-RAM (pour les données et les applications) et 16 Mo de mémoire Flash pour stocker le système d’exploitation. Il possède un écran couleur tactile de 3,77 pouce de diagonale en technologie HR-TFT permettant d’afficher 4096 couleurs dans une résolution de 240 par 320 pixels. L’offre logicielle est assez riche et reprend en tout point celle incluse dans le système d’exploitation de Microsoft (Word, Excel, Outlook, Internet Explorer, Reader et Windows Media Player).

A l’utilisation, l’iPaq Pocket s’avère extrêmement véloce et très simple à utiliser. De plus, sa batterie lui assure 10 heures d’autonomie en continu, soit près de deux semaines à raison de 45 minutes par jour. Grâce au Windows Media Player, il est capable de lire des fichiers WMA, MP3 et même de la vidéo compressée en MPEG1. L’affichage est d’ailleurs particulièrement net dans ce genre d’application grâce à des capteurs de luminosité adaptant l’éclairage de l’écran aux conditions ambiantes. En matière d’évolutivité, ce PDA dispose d’un simple connecteur 100 broches propriétaire pour lui permettre de se connecter à sa base de synchronisation. Ce connecteur permet aussi de rajouter des coques supplémentaires pour offrir d’autres possibilités d’extension à l’iPaq. Pour l’instant, ne sont disponibles que les modules Compact Flash Type II (pour carte mémoire, disque dur, modem) et PC Card Type II (pour une carte réseau sans fil Ethernet 10 base-T). A l’avenir, Compaq compte aussi attaquer d’autres types d’applications grâce à ce système de coques modulaires. Ainsi ce PDA pourrait se transformer en téléphone GSM (ou GPRS d’ici la fin de l’année), en navigateur GPS ou même en Ethylotest pour les forces de l’ordre.

Si, techniquement, Compaq frappe un grand coup dans le monde des Pocket PC, le nom générique de ce genre de machines sous Windows CE 3.0, avec cet iPAQ au performances vraiment étonnantes, commercialement on peut douter de sa réussite. En effet, proposé à 4 990 francs TTC, on peut se poser la question de savoir à qui s’adresse aujourd’hui ce type de matériel. Pour ce prix on peut obtenir un configuration PC complète en entrée de gamme. Et on trouve également des PC de poche de bien meilleurs rapports qualité/prix. Pour parodier le slogan publicitaire du constructeur américain, en terme de prix, Compaq n’est vraiment pas à suivre.

Pour en savoir plus :

La présentation de l’iPAQ Pocket (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur