Compaq rejoint Sun dans la bataille autour de Java

Cloud

Le constructeur Informatique Compaq annonce qu’il intégrera finalement la machine virtuelle Java de Microsoft au sein de ses PC tournant sous Windows XP. Microsoft avait en effet annoncé qu’il ne supporterait pas Java en standard dans son prochain système d’exploitation.

Suite à la décision de Microsoft de ne pas s’appuyer sur Java pour Windows XP (voir édition du 18 juillet 2001), Compaq annonce qu’il intégrera sur ses PC la Java Virtual Machine (JVM) de Microsoft. Cette dernière repose sur la version 1.1.4 du langage de programmation de Sun, version qui date déjà de quatre ans. Aucune JVM n’apparaîtra pas dans Windows XP à moins qu’un fabricant d’équipements ne l’inclue. Pour Compaq, c’est un revirement complet. A l’origine, le constructeur avait déclaré qu’il ne comptait pas préinstaller Java sur ses machines. Selon un porte-parole du constructeur, la décision a été prise sous la pression des utilisateurs.

La décision de Compaq n’est pas isolée – Dell a adopté la même stratégie – mais ne fait pas pour l’instant l’unanimité. Gateway reste ainsi très indécis sur l’intégration ou non d’une JVM sur ses PC. Selon un analyste du Gartner, la décision de Microsoft de ne pas inclure Java dans le prochain Windows XP “fait partie d’un plan afin d’éliminer progressivement Java”.

En attendant, Sun a déclaré qu’il préparait une machine virtuelle pouvant tourner sous Windows XP et Internet Explorer 6. Mais la société précise qu’elle devra être installée manuellement par les utilisateurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur