Services d’assurance : Google Compare ferme ses portes

E-commerceMarketing
assurance-finances- Google-Compare-ferme-ses-portes
2 10

Google n’a pas réussi à imposer son outil de comparaison des offres d’assurance ou de services financiers. En France, certains acteurs s’en réjouissent.

Google stoppe l’exploitation son comparateur de tarifs de services financiers (emprunts auto, coûts des cartes bancaires, hypothèques…).

Lancé début 2015, Google Compare n’a pas réussi à trouver sa place. Déployé entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni, il sera interrompu le 23 mars prochain.

Selon The Wall Street Journal, la firme Internet de Mountain View considère que ce service n’a pas rencontré le succès escompté. Tout en précisant qu’elle continuera à se concentrer sur les liens sponsorisés (AdWords) et à proposer d’autres innovations pour les fournisseurs de services financiers partenaires « avec un meilleur retour sur investissement ».

A l’ère d’Alphabet, comment expliquer la disparition de Google Compare ? L’outil de comparaison n’a pas réussi à séduire les groupes bancaires et les compagnies d’assurance. Et le groupe Internet semble avoir reculé vis-à-vis des contraintes règlementaires.

Le modèle économique tournant autour du référencement des offres de services financiers n’a pas non plus convaincu alors que le secteur de la bancassurance est déjà très friand des enchères publicitaires AdWords pour se distinguer sur les pages de résultats du moteur Google.

Autre raison évoquée par Les Echos : la concurrence de start-up spécialisées comme LendingTree ou Credit Karma.

Ce n’est pas la première tentative de Google d’avancer sur ce segment. En 2011, le groupe Internet avait acquis la société britannique BeatThatQuote.com, qui avait développé une plateforme d’intermédiation pour comparer les services et les tarifs des banques. Il avait adapté en Google Advisor mais, là aussi, après un an d’exploitation, le service avait fermé ses portes.

En France, Google a aussi essayé

En France, on a aperçu une tentative d’investir le marché à partir de juillet 2013. Un moteur en version bêta était apparu sous l’angle de la comparaison des offres d’assurances automobiles.

Mais le message qui apparaît en haut du service est explicite :  » Notre service de comparaison est temporairement indisponible. Pour obtenir un devis de la part de notre panel d’assureurs, veuillez les contacter directement. »

Diane Larramendy, Directrice Générale de LeLynx.fr, ne cache pas sa satisfaction. La fermeture du service Google Compare montre que « la comparaison est une affaire d’experts ».

Tout en poursuivant : « Malgré la puissance de Google, force est de constater qu’il est très difficile de déployer dans plusieurs pays un service répondant à des demandes et caractéristiques propres à chaque marché. »

« Nous l’avons d’ailleurs vu en 2013, quand Google avait tenté l’aventure en France avant d’abandonner quelques mois plus tard. Sur le secteur de l’assurance ou des services financiers, les consommateurs privilégient les spécialistes aux généralistes. »

(Crédit photo : Shutterstock.com – Droit d’auteur : kurhan)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur