Compatibilité IPv6 : cela avance dans les OS mobiles mais quid des réseaux 3G ?

CloudMobilitéOS mobiles

D’ici l’été 2011, MeeGo, l’OS mobile open source porté par Nokia et Intel, devrait assurer une connectivité IPv6. En France, les opérateurs mobiles 3G ne sont pas pressés de prendre le dossier en main.

La décroissance rapide du nombre d’adresses IPv4 (il en resterait moins de 5% au 1er décembre) implique une migration rapide vers IPv6.

Au minimum, il faudrait envisager une sérieuse cohabitation IPv4/IPv6.

Si l’adoption est encore relativement lente du côté des fournisseurs d’accès, les fabricants de terminaux connectés comme les smartphones sont en train d’intégrer cette problématique au sein de leur système d’exploitation.

Ainsi, la version 4 d’iOS d’Apple supporte IPv6. Toutefois, le protocole n’est actif que pour des connexions Wi-Fi.

Un autre système d’exploitation mobile en devenir – Meego – devrait également être rendu compatible d’ici l’été 2011.

Créé conjointement par Nokia et Intel, la première version du système a été publié en mai dernier.

Le choix de rendre le code source ouvert permet à la communauté de développeurs de proposer des pistes de développement comme l’intégration d’IPv6.

Déploiement IPv6 : le législateur français devra-t-il intervenir ?

Actuellement, l’ensemble des réseaux fixes et mobiles fonctionnent à base d’IPv4. Ainsi, les réseaux 3G français demeurent incompatibles avec IPv6.

Néanmoins, selon nos informations, au moins un réseau mobile français devrait déployer IPv6 en production courant 2011.

Face à la croissance exponentielle du nombre de terminaux mobiles, cela pourrait donner un coup d’accélérateur supplémentaire au déploiement du protocole.

Mais selon de nombreux experts, pour que la pénurie soit réellement indolore pour les acteurs de l’économie numérique comme pour les utilisateurs, le législateur devra vraisemblablement intervenir.

Dans un premier temps, c’est au niveau des équipements que cela se passe.

Au début des années 2000, en prévision de l’arrivée de la TNT, les fabricants de téléviseurs se sont vus imposer l’intégration d’un décodeur TNT au sein des récepteurs.

Doit-on passer par le même process en vue de l’adoption massive d’IPv6 ? Avec l’obligation que chaque “appareil connecté” vendu ou loué sur le territoire français soit estampillé “IPv6 ready” assurant l’utilisateur de la compatibilité avec le protocole…

La députée UMP Laure de la Raudière a annoncé sur Twitter son intention de saisir le gouvernement par question écrite sur ce point…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur