Composants télécoms : VectraWave monte en fréquences et en finances

EntrepriseLevées de fonds
vectrawave-levee-fonds-composants-telecoms

Ce concepteur de composants pour liaisons satellites et fibre optique a fait appel à Sigma Capital et Nestadio Capital pour boucler ce deuxième tour de table d’un million d’euros.

VectraWave vient de réaliser un deuxième tour de table d’un million d’euros.

C’est un fournisseur français de composants et sous-systèmes électroniques hyperfréquences intégrés pour le secteur des télécoms (satellites, fibre optique) ou de contrôle et mesure (instrumentation scientifique).

En mai 2011, il avait effectué une première levée de fonds de 500 000 euros.

La société, créée à Paris en 2006 à l’origine, s’est appuyée sur son actionnaire historique Sigma Gestion et a fait appel à Nestadio Capital (fonds d’origine bretonne) pour boucler ce tour de table.

Ce financement va permettre à la société high-tech de poursuivre son expansion à l’international.

Notamment en développant la commercialisation de son catalogue en Asie et en Amérique du Nord via un réseau de distribution spécialisé.

Il servira aussi à installer l’équipe (une dizaine de personnes) au cœur du pôle “Optic Valley” de Lannion (Côtes-d’Armor).

“L’équipe occupera un espace de 400 m2 dans les anciens locaux de Keopsys, avec une partie laboratoire et mise au point et une partie conception”, précise Ouest-France.

VectraWave escompte un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros à l’horizon 2015. Elle revendique des références clients comme Thalès, CNES, Alcatel-Lucent et Huawei.

VectraWave : entre hyperfréquences et radiofréquences
Pour avoir une idée du positionnement de VectraWave, accrochez-vous. La société développe des composants et systèmes électroniques hyperfréquences et RF/Optiques, tout en développant une approche d’intégration et de modularité. Ils sont destinés aux équipementiers télécoms (radiofréquence, spatial et fibre optique de 10 Gbit/s à 100 Gbit/s), aux systèmes de défense et sécurité (détection radar, contre-mesures, transmissions) ou de contrôle et mesure (instrumentation scientifique, avionique…).  Le catalogue produits est constitué de semi-conducteurs hyperfréquences (MMIC) ou radiofréquences (RFIC). On trouve également des sous-systèmes intégrés (Multi Chip Modules) sous différentes formes (micro boîtier, modules ou cartes à connecteurs).

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur