Computers Associates : putsch manqué pour Sam Wyly

Cloud

La bataille engagée depuis deux mois entre l’éditeur de logiciels et de services informatiques américain Computer Associates et Sam Wyly, un des actionnaires de la société, pour la prise du pouvoir de la société a finalement tourné en faveur de l’équipe dirigeante actuellement en place.

Après un été mouvementé, Computer Associates retrouve enfin un peu de sérénité. L’assemblée générale des actionnaires de la société vient en effet de renouveler sa confiance à l’équipe dirigeante actuellement en place. Cette dernière avait été sérieusement mise à mal par le milliardaire texan Sam Wyly (actionnaire du groupe à hauteur de 1 % suite à la vente de Sterling Software) qui accusait l’équipe menée par Charles Wang de mauvaise gestion. L’ancienne direction a donc été confortée à 75 % des voix.

Pour contrer l’offensive de Sam Wyly qui espérait prendre la tête du groupe, Computer Associates avait décidé de mettre l’accent sur les PME/TPE ainsi que sur le lancement d’un nouveau modèle de facturation des logiciels, basé sur une longue période de deux à trois ans ou par mois. Par ailleurs, le nouveau programme devait permettre une meilleure identification des solutions de l’éditeur américain. Sam Wyly, de son côté, proposait de scinder la société en quatre entités indépendantes : stockage, sécurité, administration et gestion de la connaissance. L’échec du Texan permet donc de préserver l’unité de Computer Associates.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur