Computex 2014 : la convergence par les tabphones

MobilitéSmartphones
computex-2014-convergence-tabphones

Le rapprochement entre tablettes et smartphones s’illustre avec des produits hybrides comme le Galaxy W de Samsung, qui répond au FonePad d’Asus.

Dans un contexte économique et technologique favorable à leur épanouissement, les tablettes ont bouleversé le paradigme informatique.

La complémentarité – si ce n’est, sous certains aspects, la convergence – qui s’est instaurée avec les ordinateurs personnels a accéléré la transformation du marché dans son ensemble autour de nouveaux usages portés par la mobilité et l’interaction tactile. Les constructeurs ont progressivement adapté leur offre en explorant plusieurs degrés d’hybridité entre les différents supports, jusqu’à cette conception 4-en-1 combinant ordinateur portable, tablette numérique, PC tout-en-un et terminal de présentation.

Pour s’adapter à toutes les situations sans perdre en commodité, ni en fonctionnalités, ces appareils multiformes reposent sur des mécanismes de doubles charnières, des claviers amovibles et des connectiques optimisées. Ainsi architecturés, ils sont généralement positionnés en haut de gamme. Malgré la conjoncture économique actuelle, leur essor ne se dément pas au dernier pointage du cabinet IDC.

Et pourtant, le marché global des tablettes (en comptant les hybrides) connaît un ralentissement depuis fin 2013. L’allongement du cycle de vie des biens technologiques n’y est pas étranger, mais la principale contrariété semble résider dans la montée en puissance des tabphones (“phablettes” en français). Ces “maxi-terminaux” se popularisent avec le développement des usages multimédias en mobilité. Leur principal public est constitué de mobinautes qui recherchent un grand écran pour jouer ou regarder des vidéos.

Le premier tabphone à avoir connu un véritable succès commercial fut le Galaxy Note : plus de 5 millions d’exemplaires écoulés pour ce produit qui, à sa sortie fin 2011, faisait, avec son écran de 5,3 pouces, figure de mastodonte sur un marché ancré autour des 4 pouces. Depuis lors, une offre pléthorique a fleuri sous l’impulsion de nombreux industriels chinois axant leur stratégie sur les ventes en volume, avec des marges minimales.

Début 2013, à l’occasion du Mobile World Congress, Asus s’était distingué avec le FonePad, aux allures de tablettes (7 pouces), mais capable de passer des appels voix et vidéo sur les réseaux mobiles. Porter directement le combiné à l’oreille semblait peu pertinent. Mais l’utiliser avec un dispositif Bluetooth prenait tout son sens, l’utilisateur pouvant entretenir une conversation tout en profitant de la surface d’affichage pour rester productif tout en communiquant.

Ce type de pratique se répand aujourd’hui avec l’émergence des objets connectés. Illustration chez certains possesseurs d’une smartwatch Samsung qui l’utilisent pour réceptionner des appels sans sortir leur téléphone de leur poche ou de leur sac. Apple lui-même a pris acte de cet appétit des consommateurs pour les grands écrans. La célèbre firme high-tehc compterait explorer de nouveaux formats d’écrans pour son prochain iPhone, dont la livraison est attendue dans la deuxième partie de l’année.

Du côté de Samsung, on prend officiellement l’initiative. Ce lundi, quelques heures avant l’ouverture officielle du Computex 2014, le groupe sud-coréen a dévoilé le Galaxy W, smartphone équipé d’un écran de 7 pouces et lancé à un prix conseillé de 500 dollars HT (environ 440 euros TTC) hors subvention.

De quoi stimuler un peu plus les ventes de tabphones. Il s’en est écoulé, selon IDC, 30,1 millions au 1er trimestre 2014, soit 10,5% du total des smartphones vendus sur la période (contre 4,3% un an auparavant). Juniper Research, qui se projette jusqu’à l’horizon 2018, entrevoit un impact non négligeable sur le marché mondial des terminaux mobiles. A plus court terme, Deloitte estime que les tabphones représenteront un quart des ventes de smartphones en 2014. Reste, pour les analystes, à s’accorder sur la définition même du terme “tabphone”, amenée à évoluer alors que les terminaux de plus de 5 pouces se généralisent.

Asus FonePad

Image 1 of 4

L'appel du FonePad...
Présentée comme un tabphone, cette tablette s'ouvre aux communications unifiées sur réseaux mobiles grâce à son emplacement pour cartes SIM et son application de téléphonie.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous la génération 2013 des phablettes ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur