Computex 2014 : Intel laisse son empreinte sur les tablettes Android

MobilitéOS mobilesPCPoste de travailTablettes
intel-tablettes-computex-2014

Le salon taïwanais dédié à l’informatique est une vitrine pour Intel, dont les puces mobiles Atom “Merrifield” équipent la nouvelle génération des tablettes Android Dell Venue.

Lancées fin février dans le cadre du Mobile World Congress, les puces Atom Z3460 et Z3480 “Merrifield” matérialisaient les efforts d’Intel pour s’ouvrir à de nouveaux usages, terminaux et écosystèmes dans l’ère dite du “post-PC”.

Pour diffuser ces composants dans l’industrie, le leader mondial des semi-conducteurs a noué des partenariats avec plusieurs constucteurs de produits électroniques parmi lesquels Acer, Asus et Lenovo. Dell est également dans la boucle. En ouverture du Salon de l’informatique de Taïwan (Computex 2014), le groupe texan a renouvelé son offre de tablettes Android. Les modèles 7 et 8 pouces de la gamme Venue sont mis à jour avec un châssis plus fin et plus léger, la dernière version de l’OS (4.4 “KitKat”)… et donc des SoC “Merrifield”, inscrits dans une quête de rapport performance par watt face à la rude concurrence de l’architecture ARM.

A première vue, peu de changements pour la Venue 7, dont la 2e génération s’appuie toujours sur un écran IPS en 1280 x 800 pixels (216 ppp). Les principales évolutions se trouvent sous le capot : deux fois moins de mémoire vive (1 Go) et d’espace de stockage (16 Go, mais un lecteur de cartes microSD est disponible), mais en contrepartie, un processeur plus puissant.

La première Venue 7, commercialisée depuis fin 2013, embarque un Atom Z2560 “Clover Trail+” gravé en 32 nm, doté d’une partie calcul bicoeur à 1,6 GHz et de 1 Mo de cache, supportant l’USB 2.0 et le jeu d’instructions 32 bits. La nouvelle version passe au Z3460 “Merrifield”, qui prend en charge les systèmes 64 bits, supporte les nouvelles instructions AES et gère l’USB 3.0.  A noter que le produit s’allège (290 g, contre 314 g pour la génération 2013) et s’affine (de 9,6 à 9 mm). Quant au prix conseillé, il n’évolue pas : 160 dollars HT (environ 140 euros TTC) à partir du 1er juillet.

Pour 200 dollars HT (175 euros TTC) à la même date, la Venue 8 embarquera elle aussi 1 Go de RAM et 16 Go de stockage avec lecteur microSD. Annoncée à 338 g et 9 mm pour le modèle Wi-Fi (il en existe un avec connectivité LTE), elle proposera toutefois un écran 8 pouces haute définition (1920 x 1200 pixels)… et un Atom Z3480.

Ce processeur 64 bits basé sur la micro-architecture Silvermont (gravée en 22 nm) dispose de deux cœurs physiques à 2,1 GHz. Le traitement graphique assuré par une solution PowerVR Series 6 “Rogue” d’Imagination Technologies, supportant OpenGL ES 2.0/3/0 et OpenCL.
L’Atom Z3480 embarque également l’Integrated Sensor Solution, qui, à l’instar du coprocesseur M7 mis en œuvre par Apple dans l’iPhone et l’iPad, collecte les données issues de capteurs électromagnétiques, y compris lorsque l’appareil est en veille.

Ce SoC peut fonctionner conjointement à la solution de connectivité XMM 7160 annoncé fin 2013. Dit compatible avec “70% des réseaux dans le monde”, ce modem supporte 15 bandes de fréquences LTE. La sécurité des Venue est assurée avec la solution McAfee Mobile Security (antivirus, protection des applications et de la navigation Web, filtre appels/SMS, système antivol, sauvegarde de contacts), optimisée pour les équipements Android dotés de puces Intel.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Dell ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur