Concentration dans le secteur IT : Econocom vise Osiatis

CloudGestion cloudRégulations
econocom-osiatis-rapprochement-integration-IT

Les deux groupes intégrateurs ont entamé des négociations exclusives en vue d’un rapprochement. Ils évoquent des synergies technologiques, métiers et géographiques.

Econocom et Osiatis cherchent à se rapprocher. Et le process devient très sérieux.

Des négociations exclusives ont démarré dans ce sens entre le groupe européen de services numériques aux entreprises et le fournisseur de services aux infrastructures en France.

Pour justifier cette opération de concentration, les deux parties avancent des complémentarités sous de multiples angles.

En termes d’intégration de services IT, d’approche métiers et de déploiements géographiques (Europe avec des positions fortes en France, Europe du Sud et Benelux voire au-delà au Brésil).

Au regard du sens de l’opération, il s’agirait davantage d’une prise de contrôle d’Osiatis par Econocom que d’une fusion équilibrée.

Néanmoins, les mots sont pesés dans le communiqué financier (PDF). On ne parle pas d’OPA mais de “rapprochement”.

Pour s’emparer d’Osiatis, Econocom compte acquérir dans un premier temps un bloc de 51,22% du capital d’Osiatis actuellement dans les mains de Walter Butler (premier actionnaire d’Osiatis) et de ses dirigeants (Robert Aydabirian, Jean-Maurice Fritsch et Bruno Grossi).

La transaction serait effectuée sur cette base : 1 action Osiatis = 1 action Econocom Group + 4 euros par action.

“Soit l’équivalent d’une valorisation d’environ 10 euros par action Osiatis sur base du cours actuel d’Econocom Group ou 175 millions d’euros pour 100% du capital d’Osiatis”, précise le communiqué.

Econocom se montre généreux vis-à-vis des actionnaires d’Osiatis : la valorisation établie représente une prime de 41% par rapport au dernier cours de Bourse d’Osiatis (7,14 euros le 18 avril 2013) et de 51% par rapport à la moyenne des 20 dernières séances.

Les prochaines échéances du calendrier du rapprochement sont fixés : accord définitif à trouver d’ici fin juin et opération bouclée d’ici fin août “sous réserve de l’obtention de l’autorisation des autorités de la concurrence”.

Ensuite, Econocom compte déposer un projet d’offre publique visant la totalité des actions Osiatis.

Quelle sera la nouvelle configuration en termes d’actionnariat ? Si tout se passe comme prévu, Jean-Louis Bouchard, Président du groupe Econocom, resterait le premier actionnaire d’Econocom Group en détenant 42% du capital.

Tandis que Walter Butler deviendrait un actionnaire de référence avec plus de 6%.

En termes de poids business, Econocom réaliserait presque 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Le nouvel ensemble disposerait d’un effectif de plus de 8000 collaborateurs éparpillés dans 20 pays.

  Econocom Osiatis
Date de création  1974  1998
Siège social  Bruxelles – Belgique  Vélizy Villacoublay – France
Cotation Bourse  NYSE Euronext à Bruxelles  Compartiment C de NYSE Euronext à Paris
Chiffre d’affaires  1,54 milliard d’euros (2012)  309,3 millions d’euros (2012)
Activités IT  Conseil, distribution, location et ensemble de services d’infogérance  Infrastructures (conseil en architecture, transformation cloud, infogérance, maintenance critique des systèmes et réseaux)
Effectif  3700  4600
Marchés géographiques  18 pays (France, principal marché)  France, Autriche, Benelux, Espagne et Brésil

————————————-

Quiz : Connaissez-vous le monde des VPN ?

————————————–

(Credit photo : Shutterstock.com –  Copyright : watcharakun )

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur