Concentration dans les services IT : Atos veut absorber Bull

CloudEntrepriseManagementNominations
atos-acquerir-bul-cloud

Le groupe Atos (infogérance, intégration de systèmes) veut acquérir Bull (cyber-sécurité, HPC, serveurs et cloud…) pour 620 millions d’euros.

Cloud, cyber-sécurité, big data, super-calculateurs (HPC)…Atos veut se rapprocher de Bull pour renforcer son influence en Europe dans ses segments mais son aussi ses cœurs de métiers (infogérance et intégration de systèmes). Une concentration dans le secteur IT inattendue alors que l’on avait les yeux rivés sur la position d’Atos qui cherchait à jouer les entremetteurs dans le rapprochement Steria-Sopra.

Le groupe SSII de Thierry Breton (8,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires, 76 300 personnes) propose 4,9 euros par action Bull (soit une prime de 22 % par rapport au cours de clôture de vendredi dernier) pour absorber Bull (1,3 milliard, 9200 personnes). La valorisation totale monte à 620 millions d’euros.

Approuvée par les conseils d’administration des deux entreprises, la transaction est déjà appuyée par les deux principaux actionnaires de Bull, Crescendo Industries et Pothar Investments (soit 24 % du capital), précise Silicon.fr.

Dans le nouvel ensemble, Atos a prévu de créer une entité dédiée au big data et à la cyber-sécurité sous la marque Bull avec un chiffre d’affaires d’environ 500 million d’euros, précise le communiqué.

Atos évoque aussi “des synergies de coûts” estimées à 80 millions d’euros par an (en année pleine) après 24 mois. Des conférences étaient prévues ce matin avec la presse et les investisseurs, sous la houlette de Thierry Breton (P-DG d’Atos) et Philippe Vannier (P-DG de Bull).

Quiz : Que savez-vous de l’architecture RAID ?

Credit photo : Shutterstock.com –  Copyright: everything possible


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur