Conception 3D : du Dassault Systèmes à Sotchi

Cloud
dassault-systemes-3d-sotchi

Lors des Jeux olympiques de Sotchi, l’équipe américaine de bobsleigh à quatre prendra place à bord d’un bolide conçu avec SolidWorks, l’application de création 3D éditée par Dassault Systèmes.

Hausse de l’activité cybercriminelle, augmentation du volume de spam, interruptions massives de services Web : la sécurité informatique sera au coeur des XXIIes Jeux olympiques d’hiver, qui s’ouvriront ce vendredi à Sotchi (Russie).

Mais les dix-sept jours de compétition sportive laisseront aussi place à l’innovation technologique. Numéro un des éditeurs en France selon le dernier classement Truffle 100, Dassault Systèmes contribuera peut-être au succès de l’équipe américaine. Avec son application SolidWorks, basée sur la plate-forme 3DExperience, le spécialiste français des logiciels de création 3D et de gestion du cycle de vie des produits (PLM) a permis à la “Team USA” de concevoir la deuxième génération du “Night Train”.

Modélisé en 2D, ce bobsleigh avait remporté, voici quatre ans, la médaille d’or olympique à Vancouver. Son successeur, présenté du 26 au 29 janvier derniers dans le cadre de l’événement SolidWorks World, a été réalisé entièrement en trois dimensions par Geoff Bodine. Cet ancien pilote automobile du championnat NASCAR s’est associé à l’ingénieur Bob Cuneo avec l’objectif de développer un bobsleigh intégralement américain.

Les deux hommes ont dû composer avec les particularités de la piste de Sotchi, qui alterne les portions dépassant les 150 km/h et les sections en pente ascendante requérant des manoeuvres précises pour exploiter pleinement les courbes. Il leur a également fallu tenir compte des règles strictes imposées en matière d’aérodynamique.

SolidWorks nous a permis de jouer avec le poids du traîneau et son impact sur le maniement du bobsleigh“, explique Geoff Bodine. Et d’ajouter : “Les courses se jouent à des fractions de seconde, et la clé de la victoire réside dans les minuscules changements que l’on peut apporter au design. SolidWorks nous donne la possibilité d’effectuer rapidement ces changements cruciaux.” L’ingénieur en chef qui accompagne l’équipe américaine a été formé pour pouvoir effectuer des ajustements et des réparations rapides grâce au logiciel.

Dassault Systèmes s’était déjà distingué en Russie à l’été 2011, en nouant un partenariat avec l’Institut moscovite d’aéronautique (MAI).
Pour consolider son offre et plus particulièrement ses solutions de simulation réaliste, le groupe français a multiplié les rachats de sociétés l’année passée. Derniers ajouts sur la liste : le Français Archividéo et l’Allemand FE-Design GmbH.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : incollable sur la 3D ?

Crédit photo : Martynova Anna – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur