Conditions de travail : Apple lance un vaste audit auprès de Foxconn

Cloud

Avec l’appui de l’organisation FLA, Apple a décidé de mener plusieurs inspections sur les conditions de travail des employés des usines de ses sous-traitants, comme Foxconn en Chine.

Apple veut enfin faire la lumière sur les conditions de travail des employés de ses sous-traitants, notamment en Asie, dans les usines chinoises de Foxconn.

Pour ce faire, la firme de Cupertino a annoncé qu’elle allait mettre à contribution la Fair Labor Association (FLA), une organisation internationale à but non lucratif qui se consacre au respect et à la défense du droit du travail.

Une initiative qui intervient après un scandale initié en 2010, suite à plusieurs cas de suicides, qui ont révélé les conditions de travail déplorables dans lesquelles travaillaient des milliers d’ouvriers chinois dans les usines gérées par Foxconn, assembleur des iPhone, iPad et autre produits Apple.

Plus récemment, une enquête du New York Times mettait en exergue les conditions de travail « difficiles » des employés des sous-traitants d’Apple, assorties à « des rythmes de travail excessifs ».

Pour redorer son image de marque, la firme de Cupertino a donc décidé de prendre les choses en main.

Ainsi, Apple souligne, par voie de communiqué, que des audits volontaires spéciaux, conduits par la FLA, seront menés dans les usines de Foxconn de Shenzhen et de Chengdu, en Chine. Les premières inspections ont débuté ce 13 février, dans les installations de Shenzhen.

« Nous estimons que les travailleurs, où qu’ils soient, ont le droit de bénéficier d’un environnement de travail sûr et équitable », n’a pas manqué de rappeler Tim Cook, le P-DG d’Apple.

Dans le cadre de ces évaluations, l’organisation devrait interroger des milliers d’employés, notamment sur leurs conditions de travail et leur vie,  avec des questions portant sur la santé, la sécurité, le respect des horaires de travail et la communication avec la direction.

Concernant les installations, la FLA évaluera les zones de production et les dortoirs notamment, et examinera en détail les documents concernant les procédures mises en œuvre à tous les stades de l’embauche.

Les conclusions de ces premières enquêtes et les recommandations formulées par la Fair Labor Association seront publiées début mars sur le site de l’association.

D’autres inspections seront menées au printemps prochain, dans les installations de Quanta et de Pegatron.

Reste à savoir si Foxconn, et les autres sous-traitants d’Apple, se montreront réellement coopératifs avec les auditeurs de la FLA, et ne chercheront pas à dissimuler certains faits aux inspecteurs, le temps de leurs audits dans les usines…

Et si la FLA pointe du doigt les conditions de travail des ouvriers de Foxconn, rien ne dit qu’Apple prendra les mesures nécessaires pour y remédier, comme de se passer de son contrat avec l’un de ses plus importants sous-traitants et assembleurs.

 

 

Crédit photo :  © Bruce Parrott – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur