Conditions d’utilisation : Facebook consultera désormais ses membres

Mobilité

Les décisions sur les conditions d’utilisation provoquant plusieurs milliers de commentaires seront soumises au vote des membres Facebook.

Facebook a compris la leçon. Le site de réseau social devrait dorénavant consulter ses abonnés avant tout changement des conditions d’utilisation du site.

Selon une information d’AP, Mark Zuckerberg, le P-DG et créateur du site, a indiqué que non seulement l’avis de ses utilisateurs serait pris en compte mais qu’il influencerait lourdement les prochaines décisions concernant la vie privée, la propriété des données mise en ligne ainsi que le partage des informations.

Les gens échangent de plus en plus d’informations sur des services comme Facebook, de nouvelles relations se créent entre les sociétés de la Toile et les gens qui les utilisent “, explique Mark Zuckerberg.

Des décisions soumises à l’approbation des utilisateurs

Désormais, si 7 000 abonnés commentent une décision, celle-ci sera soumise à un vote général. Si 30% des utilisateurs du site – qui compte 175 millions de membres – se prononcent contre, la mesure sera tout simplement annulée. Une assemblée d’utilisateur sera également mise sur pied et étroitement associée aux futurs choix du site en matière de conditions d’utilisation.

Facebook est sans doute l’une des premières plates-formes de réseau social à fournir à ses abonnés un tel pouvoir de décision. AP rappelle que le site LiveJournal, un site moitié blog, moitié réseau social, laisse ses utilisateurs publié leurs commentaires sur les conditions d’utilisation. Jusqu’ici, il n’a jamais soumis ses décisions au vote.

Ce qui s’est passé la semaine dernière nous a rappelé que les utilisateurs cultivent un véritable sentiment de propriété, pas seulement sur les informations qu’ils partagent, mais également à propos de Facebook. Les entreprises comme les nôtres doivent développer de nouveaux modes de gouvernance“, a déclaré Mark Zuckerberg.

Quelques semaines auparavant, Facebook, provoquait la colère de millions de ses utilisateurs en mettant en place de nouvelles conditions d’utilisation permettant au site de conserver ad vitam aeternam les informations postées par ses utilisateurs, et ce, même si ces derniers fermaient leur compte. Une levée de boucliers générale avait poussé Facebook à revenir sur sa décision.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur