Conduite autonome : Daimler (Mercedes-Benz) va bosser avec Bosch

Mobilité
conduite-autonome-daimler-bosch

Le groupe automobile Daimler et l’équipementier Bosch bouclent une alliance technologique pour avancer dans un système de conduite autonome en zone urbaine.

La puissante industrie automobile allemande s’organise pour développer la conduite autonome. Le groupe Daimler (incluant Mercedes-Benz) et l’équipementier Bosch viennent de signer une alliance.

L’accord de co-développement a vocation à favoriser l’émergence d’un système technologique pour la conduite 100% automatique en zone urbaine d’ici l’horizon 2020.

On ne parle pas de matériel pour la conception d’un nouveau véhicule mais de développements d’algorithmes et de software. Daimler et Bosch parient sur l’essor de nouveaux modes de transports et des nouveaux usages comme le covoiturage ou le partage de véhicule.

Selon Reuters, cette collaboration technologique permettrait de rester dans la course de la conduite autonome face à des alliances internationales qui accélèrent également la cadence. Ainsi, l’américain Uber et le chinois Didi planchent aussi sur des projets de taxis autonomes.

Mais Daimler scrute aussi les mouvements de son concurrent BMW qui a signé un accord technologique avec Mobileye et Intel (les deux derniers acteurs ont annoncé leur rapprochement). Le consortium industriel veut déployer une flotte de 40 voitures autonomes d’ici le deuxième semestre 2017 entre les USA et l’Europe.

En septembre 2015, le cabinet de consulting AT Kearney évaluait le marché mondial de la conduite autonome à 500 milliards d’euros à l’horizon 2035.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur