Conduite autonome : Daimler compte sur l’expertise d’Uber et vice-versa

Mobilité
daimler-uber-conduite-autonome
4 0

Fort de leurs expertises respectives, Daimler (Mercedes-Benz) et Uber vont avancer ensemble dans les technologies de conduite autonome.

Pour avancer dans les projets de véhicules autonomes, les passerelles entre acteurs de l’automobile et fournisseurs technologies s’étendent. Daimler et Uber viennent de sceller un accord stratégique. Le montant de l’investissement consenti n’est pas précisé. 

La firme automobile allemande fournira des modèles voitures autonomes Mercedes-Benz à la société Internet californienne qui compte déployer sa propre flotte en vue d’une exploitation commerciale.

Mais le partage des expertises dépasse ce stade, à en croire les communications de Daimler d’un côté et d’Uber de l’autre. « Une compagnie va profiter des capacités imposantes de R&D de l’autre dans le domaine de la conduite autonome et des infrastructures réseaux », estime Daimler de son côté.

La firme allemande assure être la première à signer un tel accord avec Uber dans ce domaine. Bien que la société de Travis Kalanick ait signé un accord parallèle avec Volvo.

Elle compte s’appuyer sur les diverses expertises technologiques d’Uber : service de mise en relation entre chauffeurs VTC et passagers, technologies de conduite autonome (via son Advanced Technology Group) et les camions autonomes (associés au rachat de la start-up Otto).

Daimler avance aussi de son côté dans le même sens : Daimler dispose d’une licence pour tester sa nouvelle Mercedes-Benz E-Class dans l’Etat du Nevada. La firme allemande développe aussi un programme de camion autonome à travers la technologie Highway Pilot.

Uber : on ne sait pas tout faire, comme la conception de véhicules

De son côté, Travis Kalanick, P-DG et cofondateur d’Uber, se félicite d’un tel partenariat dans un billet de blog : « Dans les prochaines années, Daimler a prévu d’introduire et d’exploiter sa propre flotte de voitures autonomes en exploitant sur la plateforme Uber. »

Les compétences d’Uber s’arrêtent là où commencent celles des constructeurs auto : « Au lieu de fabriquer nous-mêmes les véhicules autonomes, nous désirons nous associer avec les meilleurs fabricants d’automobiles au monde. » Comme Daimler, suggère Travis Kalanick.

Uber explore aussi le potentiel des véhicules autonomes en effectuant des expérimentations dans deux Etats : Pennsylvanie et Arizona. Sa flotte intègre des modèles Volvo XC90  et Ford Fusion.

(Crédit photo : @Uber)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur