Conduite autonome : Navya lève 4,1 millions d’euros pour son véhicule ARMA

EntrepriseLevées de fondsMobilitéStart-up
navya-arma-levee-fonds
1 11

Présidée par Christophe Sapet (ex-Infonie), Navya a conçu un véhicule de transport collectif autonome (sans conducteur) et électrique. Elle a séduit Gravitation (fonds de Charles Beigbeder).

La conduite autonome à la française prend ses marques. Et une société indépendante tente de prendre ses marques alors que ce domaine tendrait à être pris en main par les constructeurs et équipementiers automobiles.

Navya, présidée par Christophe Sapet (co-fondateur de l’ex-FAI pionnier Infonie), a bouclé une levée de fonds de 4,1 millions d’euros.

Pour boucler ce financement, elle a croisé sur sa route CapDecisif Management avec le Fonds FRCI (fonds régional de co-investissement de la Région Ile-de-France), Gravitation (holding d’investissement de Charles Beigbeder, créateur de Selftrade), un groupement de business angels et les salariés de l’entreprise (50 personnes réârties entre Lyon et Paris).

Les réseaux lyonnais de l’IT avaient permis d’amorcer le démarrage des activités de Navya.
Ainsi, Robolution Capital, fonds créé à l’initiative de Bruno Bonnell et d’Orkos Capital, avait soutenu Navya de manière précoce.

La société a dépassé le stade du proof of concept avec la présentation officielle en septembre 2015 de l’ARMA : un premier véhicule de série de transport collectif 100% autonome, sans conducteur et électrique, d’une capacité de 15 personnes.

Le business commence avec une première vente de son véhicule ARMA auprès de Car Postal (importante entreprise Suisse de transports publics par car).

Les fonds recueillis par Navya vont servir aux développement des activités en Europe et à l’international.

« Nous n’avons tous qu’une idée en tête : penser et construire avec NAVYA le transport du futur », commente Christophe Sapet.

ARMA-NAVYALe véhicule autonome NAVYA ARMA profite de l’expérience acquise au cours de 5 années en mode R&D.

Il embarque des systèmes performants de guidage et de capteurs utilisant simultanément plusieurs technologies : Lidar, Caméra stéréovision, GPS RTK, Infra-rouge, IMU et odométrie. Il est en mesure d’atteindre une vitesse de 45 km/h (souvent limitée à 30 km/h en l’état actuel).

Le véhicule fonctionne sur batteries rechargeables par induction. La communication intérieure et extérieure a fait l’objet d’une attention particulière avec des messages d’informations visuelles et oraux.

(Bonus vidéo  : promotion de Navya – via YouTube)

(Crédit photo : Navya)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur