Conduite autonome sans personne derrière le volant : Waymo accélère avec du concret

Mobilité

Waymo accélère dans le développement de véhicules autonomes avec le début, à Phoenix, de tests d’unités sans employé positionné derrière le volant.

Après plus de 8 années de développement, Waymo annonce le test de véhicules entièrement autonomes sur des routes publiques.

En effet, il n’y aura plus de personne située derrière le volant. Cela témoigne d’un nouveau cap franchi dans la technologie mise en œuvre par la filiale d’Alphabet.

Jusqu’à présent, les véhicules Waymo circulaient sur les routes publiques avec un employé assis sur le siège conducteur, prêt à prendre le volant en cas de problème.

En avril 2017, Waymo a amorcé des tests grand public en Arizona.

Depuis lors, une centaine de monospaces hybrides Chrysler Pacifica (modèle 2017) a été mise à disposition des résidents de Phoenix. L’usage est gratuit et illimité, Waymo souhaitant obtenir un maximum de retour d’informations de ces bêtatesteurs.

Les tests sans personne sur le siège conducteur vont commencer dans une zone limitée de la ville de Chandler, voisine de Phoenix.

Mobilité partagée

Dans sa contribution de blog publiée sur Medium, Waymo indique que la zone de test sera étendue au fil du temps jusqu’à atteindre une superficie de la taille du Grand Londres. De surcroît, le nombre de véhicules augmentera également en proportion dans le temps.

Pour arriver à ce degré de maturité de sa technologie, Waymo a procédé à des tests de conduite avec plus de 3,5 millions de miles parcourus sur les routes publiques dans plus de 20 villes américaines depuis 2009.

Le groupe a également procédé à des tests sur sa piste d’essai privée, mais aussi en simulateur, ce dernier permettant d’effectuer virtuellement plus de 10 millions de kilomètres pour jour.

Le focus initial sera donné sur la mobilité partagée : « En donnant aux gens l’accès à une flotte de véhicules, plutôt que de partir d’un modèle de propriété personnelle, plus de gens seront en mesure de faire l’expérience de cette technologie, plus tôt. »

C’est la raison pour laquelle la toute première application de cette technologie entièrement autonome sera un service sans conducteur.

À cet effet, dès les premiers mois, Waymo va inviter des membres du public à faire des excursions à bord de ces véhicules entièrement autonomes, aussi bien pour se rendre au travail qu’emmener leurs enfants à l’école…

Taxi Waymo

Initialement, s’il n’y aura plus de personne sur le siège conducteur, il y aura un employé à l’arrière qui surveillera le comportement du véhicule. En cas de problème, il pourra appuyer sur le bouton « pull-over » afin de stopper le véhicule de manière sécurisée.

Quelque temps après la phase de test pilote, Waymo lancera un service de taxi commercial sans chauffeur accessible aux membres du grand public à Phoenix et au-delà même.

Waymo s’inscrit donc dans une logique d’exploitation de flottes de véhicules autonomes utilisés comme des taxis, tandis que certains constructeurs, tels que Tesla et Volvo, désirent vendre des véhicules autonomes.

À la croisée des chemins, il y a d’autres groupes tels que BMW, Volkswagen et General Motors, qui explorent les deux stratégies.

Avec cette annonce, Waymo se positionne bel et bien à l’avant-garde dans le domaine avec une autonomie complète dite de niveau 4 de ses véhicules.

(Crédit photo : @Waymo)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur