Conduite autonome : Renault et Microsoft embarqués dans une alliance techno

CloudMobilité
renault-nissan-microsoft-conduite-autonome
2 6

Le duo Renault-Nissan et Microsoft signent un accord mondial pluriannuel pour développer des technologies relatives à la conduite autonome.

L’Alliance Renault-Nissan* et Microsoft vont avancer ensemble sur le thème de la conduite connectée voire autonome. Cette collaboration se fera sous le signe du cloud avec des développements de nouveaux services connectés pour les véhicules par l’intermédiaire de la plateforme Azure.

Elle se déclinera sur plusieurs thèmes d’innovation : l’expérience client, navigation avancée, « maintenance prédictive », services « centrés sur le véhicule », contrôle à distance, mobilité…

« Notre ambition est de devenir le fournisseur de la mobilité connectée pour tous, avec une seule plateforme mondiale », explique Ogi Redzic, Vice-Président de l’Alliance Renault-Nissan, responsable des Véhicules connectés et Services de mobilité.

Objectif : contribuer au lancement d’une dizaine de 10 véhicules équipés de fonctions de conduite autonome et de services interactifs intelligents (infotainment, localisation…) à bord à l’horizon 2020. Un cap à retenir alors que le Salon de l’Automobile de Paris va ouvrir ses portes en fin de semaine.

« Le but de ce partenariat est de donner un coup d’accélérateur à la stratégie de Renault-Nissan en matière de cloud et de mobilité, ce qui ouvrira la voie à des expériences inédites pour leurs clients », évoque de son côté Jean-Philippe Courtois, un des principaux top managers monde de Microsoft en charge des ventes, du marketing et des opérations, cité dans le communiqué.

Cette collaboration se déclinera sous plusieurs angles : personnalisation et protection des paramètres, géolocalisation, connectivité, amélioration de la productivité au sein du véhicule (sous-entendu : les mains libérés du volant, vous pourrez travailler…), mise à temps en temps réel, connexion avec l’environnement extérieur (logiciel de paiement automatique pour le péage d’autoroute ou de parking) et contrôle du véhicule à distance.

Parallèlement, Renault avait annoncé plus tôt l’acquisition de Sylpheo, une société française d’édition logicielle disposant d’une équipe d’une quarantaine d’ingénieurs, pour avancer également sur le thème de l’automobile connectée et les services de mobilité.

*Alliance Renault-Nissan : groupe automobile lié par des participations croisées.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur