Conduite autonome: Waymo attaque le duo Uber-Otto à cause de brevets LiDAR

JuridiqueLégislationMobilitéRégulations
waymo-vs-uber-conduite-autonome-brevets
2 0

La branche Waymo d’Alphabet (maison-mère de Google) poursuit Uber et sa filiale Otto (camions sans chauffeur) pour vol présumé de technologies propriétaires.

« Touche » pas à mon LiDAR » La bataille de la conduite autonome passera par des litiges pour la propriété industrielle. Waymo, le nouveau nom de la branche d’Alphabet (Google) dédiée à ce type de projet « self-driving car », va poursuivre Uber et sa filiale Otto (développement de camions autonomes) pour vol présumé de technologies propriétaires de capteurs.

Une plainte pour usage illégal de secrets d’affaires et infractions à l’exploitation de brevets a été déposéedevant un tribunal de district en Californie. Mais le montant des dommages et intérêts n’est pas précisé, selon Reuters.

Afin d’étendre son influence dans la conduite autonome, Uber a croqué Otto dans le courant de l’été pour un montant présumé de 680 millions de dollars.

Elément troublant dans la jonction : l’un des co-fondateurs d’Otto s’appelle Anthony Levandowski, ex-dirigeant du projet Google Self-Driving Car qui avait quitté ses fonctions en janvier 2016.

Avant de démissionner, le manager aurait télécharger l’équivalent de 9,7 Go de documents confidentiels (environ 14 000) intégrant des designs de cartes de circuits imprimés de capteurs. Il aurait essayé de camoufler ce méfait en tentant d’effacer le transfert de données sensibles sur son portable. D’autres anciens collaborateurs de Waymo ayant suivi Anthony Levandowski seraient également impliqués.

De manière synthétique, Waymo accuse le duo concurrent d’exploiter sa technologie de télédétection par laser (LiDAR, acronyme de Light Detection and Ranging) de manière illégale.

Un composant stratégique dans un projet de véhicules autonomes pour analyser l’environnement extérieur par exemple : détection de présence de piétons, cyclistes et autres automobiles à proximité par exemple, analyse des paramètres de circulation…

La branche concernée d’Alphabet explicite sa démarche de procédure judiciaire dans une contribution sur Medium à propos des doutes portant sur une « ressemblance frappante » du design des cartes de circuits imprimés d’Uber.

Elle a découvert cette similitude à travers un e-mail adressé à son équipe. Le message, a priori transmis par inadvertance par un fournisseur collaborant aussi avec Uber/Otto, intégrait un design de carte de circuit LiDAR qui a suscité le trouble.

« La configuration et les spécifications de nos capteurs LiDAR sont uniques. Le fait de s’approprier de manière détournée cette technologie s’apparente à un vol d’ingrédients secrets dans la fabrication d’une bière », estime Waymo.

Cette décision d’attaquer Uber a été difficile, évoque Waymo dans sa contribution sur Medium, au regard des liens qui avaient été initialement établis avec Google (la firme Internet de Mountain View avait investi dans Uber à travers son corporate fund).

Une illustration que la bataille technologique s’intensifie face aux enjeux considérables de marché.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur