Conduite connectée : Allianz récompense les bons automobilistes

4GApps mobilesM2MMarketingMobilitéRéseaux
3 29

« Pay how you drive » : Allianz appliquera une réduction à ses clients au comportement exemplaire au volant. Sans flicage ni malus en cas d’écarts de conduite, selon l’assureur.

On connaissait le « Pay as you drive » qui permet depuis une dizaine d’années de faire bénéficier de tarifs plus attractifs aux automobilistes effectuant des trajets limités sur la base de forfaits kilométriques.

Voici maintenant le « Pay how you drive ». L’assureur ajuste la prime auto en fonction du nombre de kilomètres parcourus, de la fréquence d’utilisation du véhicule mais aussi du comportement au volant.

L’accélération, le freinage et la tenue de route dans les virages sont analysés à chaque déplacement.

Un concept déjà rôdé dans les pays anglo-saxons – la compagnie américaine Progressive est souvent citée comme exemple – mais aussi en Italie où la prime d’assurance peut être deux fois plus élevée qu’en France.

Après Direct Assurance en mai, Allianz propose cette formule de « conduite connectée ».

Mais avec plusieurs différences avec l’offre de la filiale d’Axa. L’assureur allemand ne restreint pas le champ aux jeunes conducteurs. L’ensemble des automobilistes – particuliers et professionnels – peuvent en bénéficier.

allianz cc 1Pas question non plus de malus en cas d’écart de conduite, il s’agit uniquement de récompenser les comportements vertueux. La décote pouvant atteindre 30 % sachant que la réduction moyenne devrait s’établir autour de 15 % selon les estimations d’Allianz.

Une réduction qui s’additionne au bonus déjà acquis par l’assuré. En revanche, Allianz s’autorise à ne pas l’appliquer si l’assuré a subi un accident responsable dans la période surtout s’il y a eu dommage corporel.

Le changement de tarif interviendra d’une année sur l’autre et non au mois le mois comme pour Direct Assurance.

Enfin, Allianz ne mettra pas de GPS, jugé trop intrusif, mais un boîtier électronique qui se branche sur le port diagnostic du véhicule (OBD). En l’occurrence le Link100 de TomTom, proposé à 1 euro par mois.

Le boîtier envoie ces données à l’application dédiée (iOS et Android) sur smartphone par synchronisation Bluetooth sachant qu’il stocke l’historique des déplacements sur les douze derniers mois.

Un cercle vertueux pour l’assureur et l’assuré

C’est ce même boîtier TomTom que l’assureur propose depuis juin 2014 dans le cadre de son service baptisé « Allianz Conduite Connectée powered by TomTom ».

Un coach de conduite qui localise aussi le véhicule, alerte automatiquement les services d’assistance en cas d’accident ou de panne ou donne des conseils pour consommer moins de carburant.

5000 assurés Allianz ont accepté de souscrire à ce service. Ce qui a permis de récolter des données sur plus de 6,5 millions de kilomètres de route et d’affiner le modèle actuel proposé depuis le 4 octobre.

Sur son site, Allianz a mis en place un simulateur qui permet à partir de quatre questions – type de conduite, fréquence d’utilisation, nombre de kilomètres parcourus et nature des routes empruntées – d’avoir une idée de la réduction que vous pourriez obtenir.

Si vous roulez surtout de nuit, en ville et faites plus de 25 000 kilomètres par an, la remise estimée devrait être minime.

Directeur technique des particuliers d’Allianz France, Patrick Leveillard fait le pari qu’inciter à un comportement vertueux influencera la sinistralité et donc, qu’au final, assureur et assuré seront gagnants.

De son côté, Delphine Asseraf, Directrice digital d’Allianz France, insiste sur l’intégrité des données recueillies. « Les objets connectés peuvent avoir un côté anxiogène. »

Allianz a travaillé dès le début du projet avec son correspondant Informatique & Libertés pour recevoir l’agrément de la CNIL.

Le groupe d’assurance réfléchit à décliner ce concept pour les deux roues.

La voix de mamie sur votre GPS

Allianz a fait d’autres annonces pour encourager la prudence sur la route. Et notamment un partenariat avec Waze, application mobile de navigation rachetée par Google.

Partant du constat que la conduite d’un automobiliste est plus mesurée quand il embarque un proche à bord, Waze propose de télécharger des voix familières pour vous guider comme celle de votre fille ou de votre mamie.

Gratuit, ce pack « Family GPS » sera disponible le 16 octobre, la veille des vacances de la Toussaint.

L’open data au service de l’évaluation des risques

Allianz aussi revu le parcours de souscription en ligne.

Retenant le concept du « panier » cher au monde de l’e-commerce, le client ajoute ou retire des garanties à son contrat. Il peut souscrire seul, avec un conseiller (au téléphone ou par chat), ou via son agent.

Plus de papier, il télécharge toutes les pièces justificatives.

Allianz relevé kmDans le choix des couvertures, le site fait aussi des recommandations sur la base des données clients mais aussi des données ouvertes (open data) comme celles des observatoires nationaux de la délinquance et de la prévention routière.

Un assuré sera ainsi que « les vols de véhicules sont deux fois plus fréquents dans les Bouches-du-Rhône qu’ailleurs en France. » le voilà averti.

Enfin, Allianz a lancé, le mois dernier, une nouvelle version de son application mobile qui draine 30 % de son trafic Web.

On peut désormais non seulement déclarer un sinistre depuis son smartphone (e-constat) mais aussi effectuer son relevé kilométrique pour les contrats dits Sofca (paiement au kilomètre) en prenant en photo son compteur et sa plaque d’immatriculation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur