Conférence Open Data – Paris : une impulsion publique à confirmer

Cloud
open-data-conference-paris

Le secteur public intègre l’open data progressivement. Le gouvernement, les services d’Etat et la Mairie de Paris donnent l’exemple.

Dans le cadre de la conférence sur l’open data organisée à Paris, Marylise Lebranchu annonce l’adhésion de la France au Partenariat pour un gouvernement ouvert (OGP). La ministre de la Décentralisation, de la réforme de l’Etat et de la fonction publique a officialisé ce partenariat destiné “à promouvoir la transparence de l’action publique et la gouvernance ouverte, à renforcer l’intégrité publique et combattre la corruption”.

Sous la bannière OGP, les pays adhérents s’engagent à respecter plusieurs principes (émises dans une déclaration en date du 20 septembre 2011) : “transparence de l’action publique, “participation citoyenne à l’élaboration des politiques publiques, intégrité, innovation et utilisation des nouvelles technologies pour moderniser l’action publique, notamment à travers l’ouverture des données”.

Le gouvernement français s’engage à établir un “Plan d’action national” dans ce sens  avant fin mars 2015. Il donne déjà des gages dans ce sens, notamment avec la nouvelle version du portail data.gouv.fr, inaugurée il y a quatre mois.

“L’Open Data est aussi le meilleur moyen de casser les silos pour rationaliser l’action publique, construire avec les citoyens une société de la concertation, stimuler l’innovation, le développement de services à valeur sociale et la création de nouveaux emplois”, a ajouté la ministre, cité par Silicon.fr.

Mairie de Parie : des clauses open data dans les marchés publics

Autre annonce dévoilée à cette occasion : Geneviève Fioraso, secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, a annoncé le lancement dela première plate-forme ministérielle de mise à disposition de données sur l’enseignement supérieur et la recherche. Et ce, en association avec OpenDataSoft (spécialiste dans le traitement et la publication de données en ligne). Plus de 2,5 millions de lignes de données ont déjà été publiées (via data.enseignementsup-recherche.gouv.fr).

Il y a quinze jours, la Commission d’accès aux documents administratifs (CADA) avait décidé de publier, en open data, l’intégralité de ses avis à venir, et une sélection élargie des avis passés ayant été anonymisés. “Cette avancée ouvre ainsi toute liberté de réutilisation dans le respect de l’intégrité de ces documents administratifs et de la protection de la vie privée des personnes“, est-il précisé sur le site Etalab.

De son côté, Anne Hidalgo, Maire de Paris, a aussi annoncé plusieurs actions en faveur de la mise à disposition des données publiques. Désormais, tous les marchés publics de la Ville de Paris comportent une clause open data. Chaque appel d’offres comprend désormais des dispositions obligeant le futur prestataire à libérer les données produites dans le cadre de l’exécution du marché auquel il répond.

Premier grand rendez-vous Open Data à Paris
Cette première conférence internationale Open Data organisée à Paris a été placée sous le haut patronage du Premier ministre Manuel Valls et organisée par Etalab et le Secrétariat Général pour la Modernisation de l’Action Publique (SGMAP). Elle a réuni les acteurs concernés par l’ouverture des données publiques à partager : représentants officiels, entreprises spécialisées, associations…

Quiz : Connaissez-vous les banques de données d’images ?

(Credit photo : Shutterstock.com –  Copyright: pedrosek)

Revoir vidéo : Henri VERDIER : “Data.Gouv.fr est un réseau social de la donnée”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur