Confidentialité : BitDefender fustige l’indiscrétion des applications iOS

MobilitéOS mobiles

BitDefender craint pour la confidentialité des mobinautes détenteurs d’un iPhone. De nombreuses applications iOS accèderaient abusivement à des informations confidentielles, vraisemblablement à des fins de publicité ciblée.

Les applications iOS, de parfaits contre-exemples en matière de protection de la vie privée ?

C’est ce que prétend l’éditeur de solutions de sécurité BitDefender, dont l’étude corrélative a mis en avant des pratiques d’espionnage à grande échelle, à l’insu de mobinautes impuissants, quasi systématiquement objets d’un ciblage marketing.

En premier lieu, quelque 41% des 65 000 applications les plus populaires de l’App Store géolocaliseraient les utilisateurs, souvent sans solliciter leur consentement au préalable.

En outre, 18,6% accèderaient en catimini à des informations à teneur hautement confidentielles. Tout particulièrement le carnet d’adresses et les éléments annexes (photos, descriptions, numéros de téléphone, etc.) liés à chaque contact.

Dans 16,4% des cas, ces indiscrétions se répercutent jusque sur les réseaux sociaux, où sont hébergées des informations de profil qui peuvent typiquement faire l’objet d’une revente suivie de campagnes de publicité ciblée.

Il est peu probable que presque 20% des applications aient besoin des informations du répertoire pour fonctionner. Il y a donc de grandes chances pour que de nombreuses applications accèdent au répertoire à l’insu des utilisateurs“, confirme BitDefender.

Plus alarmant, le chiffrement de rigueur n’est pas toujours appliqué aux données récupérées : 42,5% sont transmises en clair.

Il demeure de surcroît un voile d’incertitude quant à leur réutilisation : de quelle manière et à quelles fins, sachant que certaines applications vont jusqu’à utiliser la voix sur IP en tâche de fond, quand elles n’accaparent pas l’identifiant unique (UDID) de l’appareil.

L’échantillon analysé ne représente qu’un dixième du catalogue de l’App Store. Les résultats sont donc susceptibles de varier sensiblement. Mais une question perdure : opportunisme des développeurs ou laxisme d’Apple quant à la protection des consommateurs ?

Crédit image : © Beboy – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur