Connexion by Boeing est débarqué

Cloud

Le service d’accès Internet haut débit sans fil en plein vol, conçu par le
groupe aéronautique, n’a pas eu le succès escompté.

Le système de connexion à l’Internet haut débit sans fil en vol de Boeing baptisé “Connexion by Boeing(voir édition du 28 avril 2000) vient d’être abandonné par le groupe aéronautique américain. Boeing avait lancé un audit sur ce service en juin et pensait même à une vente de sa division (voir article du 3 juillet 2006).

Le groupe aéronautique avait lourdement investi dans ce service que le marché n’a pas suivi. “Au cours des six dernières années, nous avons beaucoup investi de temps, de ressources et de technologie dans ‘Connexion by Boeing’. Le marché de ce service Internet ne s’est pas matérialisé comme nous le prévoyions“, explique Jim McNerney, PDG de Boeing.

L’avionneur va passer dans ses comptes du second semestre une provision de 249 millions d’euros relative aux coûts d’arrêt du service et à la dépréciation des actifs du programme. La plupart des 560 salariés de “Connexion by Boeing “ devraient pouvoir retrouver un poste au sein du groupe.

L’internet mobile via son téléphone mobile est moins cher

Les équipements Internet haut débit de “Connexion by Boeing” n’avaient séduit que 11 compagnies aériennes. Parmi lesquelles China Airlines, Japan Airlines, Singapore Airlines ou encore Lufthansa. Le service était facturé 9,95 dollars l’heure de connexion Internet et 26,95 dollars pour une consommation illimitée. En concurrence, les technologies de l’Internet mobile à haut débit via les terminaux mobiles sont moins coûteuses.

Ce service payant permettait un accès au réseau Internet par une liaison satellite directe relayée dans toutes les classes des avions via un réseau local Wi-Fi. Le système assurait une liaison avec le satellite en dépit de la vitesse de l’avion, des variations d’altitude et des latitudes traversées.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur