Consumer Surveys : les études de marché selon Google

Marketing
Twitter confidentialité twittos

Avec son nouvel outil Consumer Surveys, intégré au service Insights, Google joue les instituts de sondages en ligne et propose une alternative dite “plus pertinente” aux études de marché.

Google endosse le costume d’un institut de sondages en ligne, avec le concours de son nouvel outil Consumer Surveys, intégré à son écosystème en tant que composante de la plate-forme Insights.

Quand bien même ce service se veut une alternative aux études de marché traditionnelles, les fondements du concept restent immuables : cerner les habitudes et les préférences des consommateurs via de courts questionnaires interactifs.

A ceci près que Consumer Surveys, plus qu’un complément aux interviews téléphoniques, aux mailing lists et aux panels d’internautes rémunérés, constitue, aux dires de Google, une solution plus viable pour accumuler rapidement des données pertinentes.

Etudes à l’appui, la firme de Mountain View s’improvise boule de cristal des entreprises et revendique  la commodité d’un système “qui permet de créer des questionnaires en quelques minutes“.

Une fois leurs sondages créés, les marques “achètent” des réponses à 10 cents chacune. La contribution grimpe à 50 cents pour cibler un échantillon de répondants potentiels avec une question préliminaire.

En parallèle, des éditeurs de contenus payants (vidéo, musique, articles, etc.) adhèrent au programme Consumer Surveys et acceptent d’afficher les sondages sur leurs sites respectifs.

Au gré de leur navigation, les internautes qui souhaitent accéder à des contenus classés premium sont invités à répondre à ces enquêtes.  Les éditeurs perçoivent alors une partie des revenus générés.

Les résultats sont automatiquement agrégés et matérialisés sous la forme de graphiques, sur une interface centralisée qui offre un aperçu des tendances en temps réel.

Pour se montrer le moins intrusif possible, Google limite chaque sondage à une ou deux questions. La première appelle systématiquement une réponse fermée ; la deuxième demande plus de précision (choix multiples, expression libre…)

Les détails relatifs à l’âge ou au sexe de chaque répondant sont déterminés grâce à des cookies, voire au profil Google si l’utilisateur est connecté à son compte. Quant à l’adresse IP, elle fournit les informations de géolocalisation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur