Contenus illicites – Internet : la haine et la violence inquiètent l’AFA

Régulations
point-contact-net-AFA-signalement-contenus-douteux-haine-violence

Bilan du Pointdecontact.net en 2013 : l’AFA (FAI et services internet) perçoit une hausse du nombre de contenus racistes et violents qualifiés.

Pointdecontact.net serait-elle un peu le reflet de notre société ? La plate-forme de signalement en ligne des contenus illicites de l’Association des Fournisseurs d’Accès et de Services Internet (AFA) observe, parmi  les principales tendances, une augmentation du nombre de contenus racistes et violents qualifiés.

Entrons dans les statistiques pour débroussailler : sur 5729 contenus signalés par les internautes en 2013, 1815 ont été considéré comme illicites au regard de la loi française (tendance stable par rapport à l’année précédente). Sur le dernier échantillon, 677 ont été transmis à la police (plateforme PHAROS de l’OCLCTIC*), qui ouvre ou non une enquête ou transmet à d’autres autorités comme Interpol. “21 dossiers ont justifié une enquête en France, en majorité pour des faits de diffusion de pédopornographie”, précise l’AFA dans sa synthèse.

En parallèle, 193 contenus ont été notifiés aux hébergeurs français et étrangers pour 177 retraits, et 325 aux hotlines du réseau international de hotlines (INHOPE), dont 306 retirés.

AFA : gare au racisme et à la violence sur Internet

L’AFA note une “stabilité” du nombres de signalements de contenus pédopornographiques et de contenus choquants accessibles aux mineurs. En revanche, elle relève une nette augmentation du nombre de contenus racistes et violents qualifiés par ses hotliners pour 2013, alors même que les signalements sont plus faibles qu’en 2012 pour ces catégories.

Ainsi, 234 contenus ont été qualifiés comme provoquant à la haine raciale (157 en 2012), et 66 comme incitant à la violence (40 en 2012). De plus, dans la répartition par catégorie des contenus qualifiés, la pédopornographie ne représente “plus” que 30,3% des qualifications (contre 36,7% en 2012) et cède la place aux contenus racistes (on passe de 8,6 à 13% des contenus qualifiés), mais aussi violents (2,2 à 3,6%). Néanmoins, l’AFA assure que ces dérives font l’objet d’une “autorégulation efficace”. Via les CGV des services et une coopération internationale, 70% des contenus incitant à la haine ont été éradiqués.

Mais la vigilance reste de vigueur en permanence. Des sociétés comme Netino (modération des forums des sites Internet) en ont font un business : faute de dispositif de surveillance et de modération dans les propos diffusés, la haine se propage perpétuellement. Et les pics de contenus tendancieux peuvent varier considérablement en fonction de l’actualité. On l’a vu avec l’affaire Dieudonné ou du bijoutier de Nice.

* Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC). Le grand public peut entrer en contact avec les autorités compétentes via les services de signalement des contenus illicites Pointdecontact.net ou plus directement Internet-signalement.gouv.fr rattaché au ministère de l’Intérieur.

Quiz : Que savez-vous des sites de rencontre ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur