Convergence : Bouygues Telecom dévoile une offre professionnelle

Mobilité

Avec Business Synchro qui tend à la convergence fixe-mobile-Internet,
l’opérateur veut inciter les PME à adopter la téléphonie sur IP et la mobilité.

La convergence fixe-mobile poursuit son chemin. Bouygues Telecom, troisième opérateur mobile derrière Orange et SFR, vient d’annoncer le lancement de Business Synchro en direction des PME (entreprises de 20 à 500 salariés) et des divisions des grands comptes. Business Synchro est une offre de convergence fixe-mobile-Internet. A la téléphonie sur IP, l’opérateur se propose d’ajouter la mobilité. En intégrant, si nécessaire, une offre d’accès Internet sur la base de l’option 5 (revente de l’accès) de France Télécom. Dans les prochains mois, l’offre Internet devrait s’étoffer de multiples services comme le dépôt du nom de domaine.

Business Synchro se traduit avant tout par des services de convergence. A savoir l’usage d’un numéro unique et abrégé pour les terminaux fixes et mobiles, avec possibilité de synchroniser la sonnerie sur les deux terminaux, le lancement d’un appel en un clic (clic to call) à partir du poste informatique ou encore la messagerie vocale unique accessible sur les deux réseaux (IP et GSM).

Economies substantielles

Mais ce sont les économies substantielles que Bouygues Télécom met en avant à travers sa solution. Elles portent d’abord sur les infrastructures. En déportant les communications vers le centrex (Central Exchange) de l’opérateur, l’offre de convergence permet à l’entreprise de se passer de PABX interne (autocommutateur). Ce qui permet de réduire, à défaut de supprimer, les coûts d’investissement et de maintenance matérielle tout en assouplissant la gestion des besoins en fonction de l’évolution des équipes.

Sur la facture téléphonique ensuite. A l’image des offres de téléphonie IP des fournisseurs d’accès grand public, Business Synchro intègre dans le forfait les communications internes vers les fixes et mobiles de l’entreprise de manière illimitée. Tout comme les appels d’un fixe en entreprise vers une ligne fixe à l’extérieur en France métropolitaine. Les tarifs des communications vers les mobiles ou à l’étranger restent facturés aux tarifs habituels de l’opérateur.

Convergence des services

Bouygues Telecom commercialise son offre à travers un forfait de 45 euros hors taxe mensuel (y compris l’accès Internet) par utilisateur équipé des postes fixe et mobile. Le forfait de base est complété d’une offre modulaire qui se réduit à 30 euros (HT) pour les utilisateurs d’un seul poste, fixe ou mobile. Enfin, une offre de connexion du fax sur le réseau IP de l’entreprise est également proposée pour 18 euros (HT) mensuel par télécopieur. Selon le simulateur mis en ligne par l’opérateur, Business Synchro permettrait de réaliser jusqu’à 56 % d’économie pour une entreprise de 100 postes fixes et 20 postes mobiles.

Bouygues Telecom se distingue donc des solutions de convergences proposées par Orange et Neuf Cegetel, notamment. Avec Unik chez Orange et le Twin chez Neuf, les deux opérateurs conçoivent la convergence comme la possibilité d’utiliser un même terminal sur deux réseaux via des terminaux bi-mode Wi-Fi/GSM. Bouygues Télécom préfère mettre en avant les services communs pour les deux types de terminaux (fixe et mobile) couplés au poste de travail. Pour développer la convergence, l’opérateur s’est appuyé sur des partenaires télécoms comme Altitude Telecom.

D’ailleurs, si la quasi totalité des téléphones mobiles sont compatibles avec Business Synchro, l’opérateur ne propose aucun terminal Wi-Fi/GSM. L’objectif étant, à terme, d’augmenter ses parts de marché sur le secteur entreprise dans des proportions que l’opérateur se refuse de communiquer ouvertement. Rappelons que Bouygues Telecom affiche 8,7 millions de clients (dont 6,3 en forfait).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur