Convergence : les groupes télécoms fondent l’initiative Rich Communication Suite

Mobilité

Au nom de l’interopérabilité des services fixes et mobiles sur les architectures IMS, des opérateurs et équipementiers entament une collaboration.

C’est visiblement un sujet qui fait l’unanimité dans le secteur télécoms. A travers l’initiative RCS (Rich Communication Suite), des opérateurs ou des constructeurs comme Orange, Telecom Italia, Telefónica, TeliaSonera, Ericsson, Nokia Siemens Networks, Nokia, Sony Ericsson et Samsung vont collaborer afin de développer “la communication enrichie” sur les réseaux mobiles.

Ce premier bouquet d’acteurs significatifs va s’accorder sur un ensemble de spécifications inspirées des normes IMS (IP Multimedia Subsystem) basées sur les profils, ainsi que sur des recommandations d’implémentation. Tous les opérateurs mondiaux scrutent avec intérêt ce type d’architecture majeure pour les réseaux fixes et mobiles favorisant l’interopérabilité des communications.

Concrètement, côté utilisateur, qu’appelle-t-on “communication enrichie” ? Sans doute une expression proche de la notion de solution de communication unifiée trop estampillée Microsoft. Pour les consommateurs, il s’agit de découvrir la convergence : toutes les services de communication sont disponibles sur n’importe quel réseau et n’importe quel terminal. Plusieurs outils sont mis en avant : annuaire téléphonique, messagerie élargie (avec chat et historique des messages) mais aussi l’échange de contenus multimédia pendant une conversation.

Fonctions clés, applications et tests réalisés

Les participants à l’initiative RCS ont déjà avancé dans les travaux : à en croire un communiqué de presse diffusé par Orange, ils ont défini un ensemble des “fonctionnalités clés s’appuyant sur les standards existants et spécifié des recommandations d’implémentation pour une suite de communication interopérable basée sur IMS”.

Des premières applications de référence pour les services destinés aux terminaux commercialisés ont fait leur apparition et des tests d’interopérabilité dans des environnements multi-distributeurs ont été réalisés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur