Cookies cachés : la justice britannique compétente pour un litige Google

MarketingPublicitéRégulations
google-cookies-safari-justice-UK

Au Royaume-Uni, des utilisateurs du navigateur Internet Safari d’Apple protestent contre le tracking de Google. La Haute Cour de Justice accepte que le dossier soit examiné dans le pays.

Alors que Google a été sanctionné par la CNIL en France, le groupe Internet subit un autre revers au Royaume-Uni. Et toujours sur la question du respect de la vie privée.

La Haute Cour de Justice de Londres (UK High Court) a considéré que les juridictions britanniques étaient compétentes pour examiner une plainte d’un collectif d’une centaine d’utilisateurs de Safari (Safari Users Against Google’s Secret Tracking).

Google est accusé d’esquiver les paramètres de sécurité du navigateur Internet d’Apple pour mieux suivre les sessions de surf et faire remonter des publicités personnalisées. En fait, c’est l’exploitation tacite de cookies publicitaires qui est mise en cause.

En ne demandant pas explicitement l’accord de l’utilisateur, Google se mettrait en infraction vis-à-vis de la règlementation européenne en matière de protection des données personnelles. Ces éléments troublants avaient été découverts fin 2011 par Jonathan Mayer, un chercheur de l’université Stanford. En février 2012, Google a reconnu avoir suivi à la trace les utilisateurs de Safari sans leur demander d’autorisation, relate TechWeek Europe.

Le service juridique de Google a demandé l’abandon de cette plainte en estimant que seule une action en justice aux Etats-Unis était légitime (le siège social du groupe Internet se trouvant à Mountain View en Californie).

Mauvais calcul : la justice britannique considère que cette affaire peut être portée devant ses tribunaux de manière appropriée.  Une porte-parole de Google a déclaré que la firme américaine compte former un recours pour faire capoter cette décision de la Haute Cour de Justice de Londres.

Quiz : Connaissez-vous vraiment la CNIL ?

(Credit photo : Shutterstock.com –  Copyright: Carlos Amarillo)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur