Cortex-A72 : ARM détaille sa future architecture mobile 64 bits

MobilitéSmartphones

A l’occasion de son événement annuel Tech Day, ARM a détaillé sa nouvelle architecture Cortex-A72.

Début février, la firme britannique de semi-conducteurs ARM , qui conçoit essentiellement des puces pour terminaux mobiles, présentait son offre mobile 64 bits pour l’année 2016 avec Cortex-A72.

Elle est revenue plus en détails sur les performances de l’architecture qui succède à Cortex-A57.

Les premiers SoC* pour terminaux mobiles avec processeur Cortex-A72 gravés dans un process 16 nm avec transistors FinFET devraient être disponibles courant 2016.

Si Cortex-A72 se destine avant tout à de tels process (14 / 16 nm), Qualcomm (avec les Snapdragon 618 et 620) et MediaTek (avec le MT8173) prévoient des SoC avec CPU Cortex-A72 gravés en 28 nm dès cette année. Le gain en termes de consommation énergétique devrait rester significatif.

Pour rappel, l’architecture cortex-A72 supporte le jeu d’instructions 64 bits ARMv8 mais est également rétrocompatible avec ARMv7 (jeu d’instructions 32 bits).

ARM avait déjà précisé que Cortex-A72 était 2 fois plus performant que Cortex-A57, avec une fréquence d’horloge pouvant grimper jusqu’à 2,5 GHz. La société fournit maintenant plus de détails (statistiques à l’appui) sur les performances de sa nouvelle architecture 64 bits.

Par rapport à la génération précédente, Cortex-A72 offrira une prédiction de branche augmentée de 20%. L’IPC (Instruction-per-Clock c’est à dire le nombre d’instructions par coup d’horloge) bénéficiera d’une augmentation de 20% à 60% par rapport à Cortex-A57, la référence actuelle.

Au registre de l’efficacité énergétique (performances par watt), ARM évoque un gain de 18% à 20% entre les deux architectures.

Plus petite surface et consommation réduite permettront au coeur Cortex-A72 d’être cadencé plus haut en fréquence : 2,5 GHz contre 2,3 GHz pour Cortex-A57.

Mais, ARM n’hésite également pas à la comparer aux processeurs Intel Broadwell. Au même niveau de performances, selon ARM, Cortex-A72 utilisera 75% de puissance en moins.

Avec Cortex-A72, ARM devra également composer avec la concurrence en provenance de Qualcomm qui devrait présenter son coeur Kryo (qui succède au coeur Krait) d’ici quelques mois. Il intègrera le processeur du prochain SoC mobile haut de gamme du constructeur (le Snapdragon 820) qui sera gravé en 14 / 16 nm.

La microarchitecture Cortex-A72 sera, elle, disponible sous forme de licences début 2016, a indiqué Nandan Nayampally, Vice-Président du marketing au sein d’ARM. Déjà 10 partenaires ont été annoncés, dont MediaTek, Rockchip et HiSilicon (Huawei).

Si les coeurs Cortex-A72 sont destinés à des SoC pour terminaux mobiles, ils pourront également intégrer des puces (avec processeur intégrant jusqu’à 48 de ces coeurs 64 bits) pour des microserveurs.

* Soc (System on chip) : puce intégrant le processeur (CPU), le processeur graphique (GPU) ainsi que d’autres IP telles qu’un ISP (Image Signal Processor), le modem cellulaire…

(Crédit photo @ARM)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur