Cortex-A72 : ARM présente son offre mobile 64 bits pour 2016

MobilitéSmartphonesTablettes

Alors que le Mobile World Congress approche, ARM marque les esprits en dévoilant sa prochaine technologie mobile, avec en figure de proue la microarchitecture Cortex-A72.

Incontournable dans la téléphonie mobile avec en particulier ses licences de coeurs de processeurs et ses processeurs graphiques, ARM annonce sa nouvelle microarchitecture avec Cortex-A72, son nouveau GPU Mali-T880 et le module d’interconnexion attenant CoreLink CCI-500.

Destinée en premier lieu à des terminaux mobiles (smartphones et tablettes), Cortex-A72 supporte le jeu d’instructions 64 bits ARMv8-A (déjà exploité par les microarchitectures Cortex-A53 et Cortex-A57), tout en étant rétrocompatible avec le jeu d’instructions 32 bits ARMv7.

Le coeur Cortex-A72 a été conçu pour être gravé dans une technologie aussi avancée que le process 16 nm FinFET de TSMC. Un avantage certain dans la mobilité puisqu’à puissance consommée identique, le coeur sera d’emblée plus performant (que dans une technologie moins fine).

Outre l’aspect process avancé, ARM a aussi développé et optimisé son coeur pour qu’il présente un rapport performance par watt avantageux. Que de chemin parcouru….Selon la firme britannique, les performances de ses processeurs ont été multipliées par plus de 50 en l’espace de 5 années.

Cortex-A72 poursuit cette tendance et se veut 2 fois plus performant que l’actuel Cortex-A57 et 3,5 fois que le Cortex-A15. Un tel coeur pourra être cadencé jusqu’à 2,5 GHz dans un premier temps.

La consommation énergétique est à l’avenant puisque le coeur Cortex-A72 consommera 75% d’énergie en moins qu’un coeur Cortex-A15.

Il pourra de surcroît être utilisé dans une configuration big.LITTLE de concert avec des coeurs Cortex-A53. De quoi élargir l’éventail des possibilités pour les constructeurs de SoC (system-on-a-chip) mobiles.

En écho au Cortex-A72, résonne un nouveau processeur graphique baptisé Mali-T880, dont les performances sont multipliées par 1,8 par rapport au Mali-T760. Il pourra accueillir jusqu’à 16 coeurs et sa consommation sera inférieure de 40% par rapport à son prédécesseur (à performances identiques).

Le GPU pourra également être associé au processeur vidéo Mali-V550, un module qui assure l’accélération matérielle pour le décodage vidéo. L’accent est mis sur la 4K qui pourra être décodée (en H.265) à un framerate allant jusqu’à 120 ips. L’occasion pour ARM aussi de dévoiler le nouveau processeur d’affichage Mali-DP550 plus performant et moins énergivore.

Pour compléter sa future offre, ARM a présenté CoreLink CCI-500 (qui succède au CCI-400), soit la technologie essentielle d’interconnexion des coeurs et d’interfaçage avec la mémoire vive. Ce nouveau module sera en mesure de gérer quatre groupes de quatre coeurs, soit un total de 16 coeurs maximum.

Il est par ailleurs compatible avec la mémoire LPDDR4 (en plus de LPDDR3) avec une bande passante revue à la hausse. Mais, les coeurs Cortex-A72 pourront également être associés au CoreLink-512 présenté en octobre 2014 (en même temps que le CoreLink-502). On parle alors de processeurs pouvant embarquer jusqu’à 48 de ces coeurs 64 bits. Cortex-A72 est donc aussi paré pour intégrer des SoC destinés à des microserveurs.

La microarchitecture Cortex-A72 sera disponible sous forme de licences début 2016, a indiqué Nandan Nayampally, Vice-Président du marketing chez ARM.

D’ores et déjà, 10 partenaires ont été annoncés, dont MediaTek, Rockchip et HiSilicon (Huawei).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur