Coupe du monde de football féminin : Twitter droit au but

Cloud

Twitter a établi un nouveau record établi hier : 7196 tweets par seconde pour la finale de la Coupe du monde de football féminin.

Twitter enchaîne les records.

Chaque jour, 350 milliards de messages, un écosystème qui compte désormais plus d’un million d’applications…

et un nouveau record établi hier : 7196 tweets par seconde pour la finale de la Coupe du monde de football féminin (Japon-USA).

A coup de retweets et de hashtags, Twitter est devenu une place forte de réactions poussées à leur paroxysme avec ce match à suspense (3 tirs au but à 1, 2-2 après prolongation).

Prise de passion pour le football féminin et la finale de la Coupe du monde, la communauté Twitter s’est déchaînée au point d’établir un nouveau record : 7196 messages postés chaque seconde en moyenne.

Un flux continu de messages a répercuté tour à tour l’engouement, l’inquiétude, la passion, puis la déception de millions de supporters, parmi lesquels Barack Obama. Le Président américain s’est en effet prêté au jeu.

L’équipe des Etats-Unis a dû s’incliner au bout du suspense face au Japon.

Les sourires affichés au Pays du Soleil Levant contrastaient avec les larmes outre-Atlantique. Mais dans l’affaire, le véritable gagnant se nomme Twitter.

Le précédent record du nombre de tweets par seconde (un peu moins de 7000) était détenu par le Nouvel An 2010 au Japon.

La mort de Ben Laden en avait engendré près de 5000 par seconde, contre 4000 par seconde pour le mariage du prince William au Royaume-Uni.

Omniprésent jusque sur les réseaux sociaux, le football n’est pas en reste.

La Copa América, qui se déroule actuellement en Argentine,  tutoie les 7000 tweets par seconde.

C’est deux fois plus que lors de la finale de la Coupe du Monde 2010, après le but de l’espagnol Andrés Iniesta face aux Pays-bas.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur