Coupe du monde de football : TF1 phénoménal sur la vidéo Internet

Cloud

Pour la couverture du Mondial, TF1 a obtenu une exclusivité FIFA sur les matches en live et catch-up TV via Internet. Yahoo perd un peu de son influence.

En France, TF1 sera le grand gagnant du Mondial sur la vidéo sur Internet.

Le groupe audiovisuel a obtenu l’exclusivité de proposer les matches de la Coupe du monde de football d’Afrique du Sud en direct puis en télévision de rattrapage.

Il suffit de se regarder dès vendredi après-midi le dispositif à partir de TF1.fr : il était possible de suivre la cérémonie d’ouverture. Puis les premiers matches de la compétition vont suivre (Afrique du Sud – Mexique puis Uruguay – France).

Selon Les Echos, TF1 et sa filiale Eurosport ont décroché les droits de diffusion vidéo pour la France pour un montant de 120 millions d’euros.

Cette année, la vidéo live est inaugurée : 27 matches en direct (parallèlement, un live en texte est organisé pour toutes les rencontres) et l’intégralité des 64 rencontres du Mondial disponible en catch-up TV.

France Télévisions et Canal + pourront de leur côté diffuser en direct 37 des 64 matches de la compétition sur leurs antennes respectives.

Mais TF1 a obtenu un “privilège” auprès de la FIFA. C’est la seule chaîne télé française à s’accaparer un tel champ d’exploitation sur Internet : live + télé de rattrapage.

Entendons-nous bien : il s’agit de la vidéo haut débit depuis un PC. Avec l’essor de la télévision par IP et les bouquets TV compris dans les offres triple play des FAI, le paysage des canaux de diffusion a complétement changé.

Pour cette grande première live + catch-up TV, le modèle économique retenu par TF1 est encore plus surprenant.

Le modèle premium (abonnement ou paiement à l’acte) est écarté. e-TF1, filiale interactive du groupe audiovisuel, parie uniquement sur les revenus publicitaires générés à partir des vidéos foot.

Ce sera sans aucun doute un méga-succès d’audience Internet qui va attirer beaucoup d’annonceurs.

Reste à savoir si, au regard de la montée en puissance de la vidéo, la bande passante va tenir le choc. Surtout lorsque les Bleus rejoindront le terrain…

(lire la fin de l’article page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur