Couverture 3G : l’ARCEP “blanchit” SFR

Cloud

L’ARCEP lève les menaces de sanctions sur SFR après les efforts fournis pour parvenir à une couverture 3G de 84% de la population. Mais les trois opérateurs restent sous pression.

L’ARCEP a décidé un “non-lieu” après avoir mis en demeure SFR en matière de couverture mobile 3G. Mais les efforts doivent être prolongés.

L’autorité de régulation des télécoms considère que le deuxième opérateur mobile français (groupe Vivendi) a “satisfait à l’obligation qui lui avait été fixée”.

Dans les obligations ARCEP, SFR devait atteindre une couverture de 84 % de la population à fin juin 2010. Mission accomplie, estime le régulateur.

Avec un petit bémol : “le taux est très en retrait par rapport à celui que la société s’était engagée à atteindre en 3G au 21 août 2009, à savoir 99,3% de la population métropolitaine”.

Les efforts des opérateurs mobiles continueront d’être scrutés par l’ARCEP.  D’ici le 12 décembre, Bouygues Telecom devra afficher une couverture 3G de 75% de la population.

Tandis qu’Orange et de nouveau SFR devront montrer “patte blanche” en parvenant à des niveaux respectifs de 91 % et de 88 % de couverture d’ici la fin de l’année.

En janvier 2010, l’ARCEP avait tapé du poing sur la table. A l’époque, elle considérait qu’Orange et SFR ne respectaient pas leurs engagements en matière de couverture mobile 3G.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur