Couverture 3G : les opérateurs mobiles rappelés à l’ordre par l’ARCEP

Régulations
arcep-enquetes-administratives-3G

L’ARCEP a ouvert cinq enquêtes administratives, dont 3 qui portent sur le déploiement de la 3G. Free Mobile et SFR sont davantage concernés.

La 4G, c’est bien mais faut pas lâcher la 3G pour autant. L’ARCEP veut s’assurer que les opérateurs tiennent leur engagement en matière de de déploiement 3G.

Cinq enquêtes ont été ouvertes dans ce sens par l’autorité des régulation des télécoms. Elles visent Orange, SFR, Free et Bouygues Telecom. Au-delà du respect des obligations de couverture du territoire en matière de réseau mobile 3G, l’ARCEP souhaite également se pencher aussi sur la qualité des services fixes.

Free Mobile et SFR sont visés par des enquêtes distinctes de couvertures 3G. L’Autorité veut s’assurer que le quatrième opérateur mobile maintient “une trajectoire d’investissement compatible avec ses obligations de couverture”. Selon les engagements à respecter, le réseau 3G de Free doit couvrir 75% de la population d’ici le 1er janvier 2015. A fin 2013, le groupe télécoms de Xavier Niel assurait couvrir 60% de la population.

Quant à SFR, il doit désormais parvenir à une couverture quasi-totale de la population en 3G.

Plus problématique dans le cadre d’une autre enquête : l’ARCEP veut s’assurer du respect de la couverture 3G des zones rurales ou blanches (c’est peu rentables pour les opérateurs mais c’est une obligation). En 2010, Bouygues Telecom, Orange et SFR se sont engagés à déployer un réseau 3G commun dans environ 3500 communes rurales d’ici fin 2013. Mais “seul 25%  du programme a été réalisé par les trois premiers opérateurs”, selon l’ARCEP. Free Mobile a également déclaré qu’il ferait des efforts dans ce sens suite à l’obtention de la quatrième licence 3G.

Pour rappel, ce n’est pas la première fois que l’ARCEP demande des précisions sur l’implication des opérateurs. En janvier 2010, Orange et SFR avaient eu droit à une piqûre de rappel à propos de leurs engagements en matière de couverture mobile 3G.

Dans la nouvelle série des procédures engagées par l’autorité gardienne de la régulation des télécoms, Orange fait aussi l’objet d’examens spécifiques sur la qualité de service des offres régulées destinées au marché entreprise et sur ses obligations de qualité du service universel (raccordement et service téléphonique).

Itinérance 4G chez Free Mobile : Bouygues Telecom veille au grain
Selon Les Echos, Bouygues Telecom a récemment déposé un recours devant le Conseil d’Etat pour dénoncer “l’inaction de l’ARCEP face à la demande de l’Autorité de la concurrence sur l’extinction de l’itinérance de Free Mobile”. Le nouvel entrant dans la téléphonie mobile avait signé un contrat roaming avec Orange dans ce sens en mars 2011 pour accompagner son lancement commercial survenu en janvier 2012. L’Autorité de la concurrence considère que l’itinérance dont Free Mobile bénéficie via Orange “ne doit pas être prolongée au-delà de 2016”.

(Credit photo : Shutterstock.com –  Copyright: Tusumaru)

Quiz : Casino, paris, poker : connaissez-vous l’univers des jeux d’argent sur internet en France ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur