Craigslist cache les petites annonces “X”

CloudJuridiqueRégulations

Aux Etats-Unis, le portail pionnier des petites annonces recule face à la pression judiciaire et ferme l’accès à ses services “adultes”.

Craigslist bat en retraite avec les petites annonces “adultes” aux Etats-Unis.

e portail pionnier a placé une mention “censuré” (“censored”) sur cette espace thématique qui regroupe les PA les plus chaudes.

L’accessibilité de ce volet “adult services” devenait de plus en plus délicat aux Etats-Unis, au regard de la popularité de Craigslist (50 millions d’utilisateurs, 20 milliards de pages vues par mois).

Même si l’équipe de direction avait décidé d’exploiter cet espace en mode premium et d’assurer un contrôle plus assidu sur les PA hébergées, elle s’est retrouvée sous pression judiciaire courant 2009.

Plusieurs Etats considérant que Craigslist ne faisait pas assez pour lutter contre la prostitution mais la société Internet pointée du doigt préfère porter le débat au niveau de la liberté d’expression qui serait menacée.

Richard Blumenthal, procureur général de l’Etat du Connecticut, a affirmé que le portail pouvait générer des revenus annuels de plus de 35 millions de dollars en exploitant ces petites annonces “x”.

Parallèlement, Craigslist est en conflit depuis 2008 avec l’un de ses actionnaires minoritaires eBay qui accuse le portail de PA d’avoir dilué sa part dans le capital de la société.

Créé en 1995 par Craig Newmark à San Francisco, Craigslist joue sur les petites annonces de proximité en multipliant les points d’accès par grandes thématiques ou par les grandes villes.

Le service est désormais disponible en français (depuis mars 2008), allemand, italien, portugais et espagnol.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur