Création de boutiques en ligne : Zlio contraint de mettre la clé sous la porte

Marketing

Une santé financière précaire et des épisodes douloureux (procès Référencement.com, chute de l’audience via Google) ont fait couler la plate-forme Zlio (380 000 boutiques en ligne créées en six ans).

Zlio annonce l’arrêt de son service après six ans de véritable exploitation.

Le service de création de boutiques en ligne (380 000 au dernier pointage) va fermer ses portes le 11 septembre prochain.

“[On] perdait de l’argent depuis plusieurs années (ce qui nous a contraints à licencier progressivement quasiment toutes nos équipes), et les sommes auxquels nous sommes condamnés à payer aujourd’hui ne nous permettent plus de faire face à nos obligations”, explique son fondateur Jérémie Berrebi, dans une contribution blog en date du 17 août.

La condamnation dont il fait allusion concerne l’affaire Zlio vs Référencement.com.

Fin juillet, Zlio et Jérémie Berrebi ont été condamnés à payer plus de 30 000 euros à Référencement.com dans le cadre d’un litige commercial.

Plus atypique, l’action judiciaire menée devant par le tribunal de commerce de Paris portait aussi sur un dénigrement par Twitter.

Le montant des dédommagements que Zlio doit verser à Référencement.com constitue le coup de grâce pour la société Internet dont la santé financière était déjà précaire.

Même si Jérémie Berrebi contestait “complètement la motivation de ce jugement. A en lire la décision du tribunal, les faits n’ont pas été bien compris.”

Installé en Israël, le Net-entrepreneur semble jeter l’éponge avec Zlio pour se concentrer sur d’autres projets de start-up, qu’il supervise notamment via le fonds Kima Ventures créé en février 2010 avec Xavier Niel (Iliad-Free).

Un autre coup dur avait touché Zlio en 2007 sur le volet du référencement (et qui n’est pas sans rappeler l’effet actuel Google Panda) : “La majorité des boutiques Zlio, qui étaient en général très bien référencées, se sont vues rétrogradées dans les classements Google, entraînant une chute de plus de 65% de notre trafic (et en parallèle de nos revenus).”

Avant de tourner la page, Zlio propose d’honorer les commissions en attente et de rembourser une partie des abonnements premium.

Quant aux membres de l’équipe, ils seraient casés sur d’autres projets de start-up.

“Les propriétaires de noms de domaines encore valides recevront bientôt par email, des informations leur permettant de transférer leur nom de domaine vers un autre site leur appartenant”, peut-on lire dans cette même contribution d’adieu.

Logo : © Frog 974 – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur