Création Web : Microsoft sort son “Flash killer”

Cloud

Avec WPF/E et Expression Studio, Microsoft tente d’effacer un peu plus la
frontière qui sépare système d’exploitation et applications Web.

Microsoft a annoncé, lundi 4 décembre 2006, la disponibilité de la community technology previews (CTP) de Windows Presentation Foundation Everywhere (WPF/E). C’est un moteur (runtime) qui permet d’interpréter et de manipuler les objets multimédia comme les contenus graphiques vectoriels ainsi que les formats vidéo et audio WMV, WMA et MP3 à travers un navigateur, notamment.

WPF/E se présente sous la forme d’un plug-in à installer sur les navigateurs Internet Explorer 6 et 7, mais aussi sous Firefox 1.5.0.8 et 2.0, sous Windows comme sous Mac OS X à travers Safari. D’où la caractérisation ” Everywhere” (le E) accolée au nom de l’application. Une envergure que Microsoft souhaite étendre à l’avenir à tout type de périphérique ou de système informatique portable.

A première vue, WPF/E s’annonce donc comme un concurrent de Flash d’Adobe (ex-Macromedia). La nouvelle technologie de Microsoft est d’ailleurs souvent présentée comme le “Flash killer”. WPF/E s’appuie sur l’architecture .Net 3.0 Ajax et sur XAML (eXtensible Application Markup Language) programmable à base de Javascript. Mais, conscient de son retard dans le domaine de l’édition Web, notamment face à Adobe, Microsoft intègre WPF/E à un projet plus global dont les développements s’annoncent sur le long terme. A commencer par la présentation des premiers éléments de la suite Expression Studio.

Adobe répond avec Apollo

Expression se compose de quatre modules : Web, Blend, Design et Media. Le premier, Expression Web, désormais distribué pour 299 dollars (aux Etats-Unis uniquement pour le moment), permet de créer des interfaces utilisateurs Web.

L’application vient en complément de l’éditeur web FrontPage. Expression Blend (qui sera proposé pour 499 dollars) est une solution de création d’application Web pour Windows. Expression Design aide à la création graphique (logos, etc.) au format vectoriel. Enfin, Expression Media est un gestionnaire d’éléments graphiques et d’organisation du travail (il sera proposé à 299 dollars). Media s’appuie notamment sur la technologie iView Pro rachetée par Microsoft en début d’année. La suite Expression Studio sera commercialisée dans le courant du deuxième trimestre 2007 pour 599 dollars.

WPF/E permettra naturellement la lecture des éléments et contenus créés sous Expression. Un moteur d’exécution que Microsoft espère voir adopter à grande échelle, à la manière du player Flash, et qui servira de porte d’entrée à Expression auprès des designer tout en permettant d’effacer la frontière (de plus en plus floue avec Vista) entre système d’exploitation local et application en ligne.

Microsoft devra cependant affronter Apollo, nom de code d’une solution développée par Adobe qui vient en surcouche du système d’exploitation et qui permettra d’exécuter des applications Web indépendamment d’un navigateur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur