Je crée des applications métiers sans compétences dev’ : K2 lève 100 millions de dollars

CloudEntrepriseGestion cloudLevées de fondsManagement
K2-levee-fonds

Pour sa 1ère levée, K2 se distingue : l’éditeur US de solutions pour créer aisément des applications métiers lève 100 millions de dollars. Il est présent en France.

Installé près de Seattle, K2, éditeur de solutions visant à simplifier la conception d’applications métiers (“sans avoir à écrire une seule ligne de code”), s’apprête à boucler une levée de fonds de 100 millions de dollars auprès du fonds Francisco Partners.

Cette opération de financement servira à accélérer la croissance de la société dans le monde et à poursuivre la R&D dans le cloud et la mobilité.

Fondé en 2000 par Adriaan van Wyk (CEO) et Olaf Wagner (Senior SVP pour la R&D produits), K2 revendique 1,5 million d’utilisateurs localisés dans 3000 entreprises dans 80 pays, dont la France.

Sa plateforme vise les employés dans les branches métiers des entreprises (RH, finance, achat, commercial, marketing, relation client…) qui n’ont pas de compétences particulières en développement.

En toute autonomie, ils peuvent concevoir des applications hébergées dans le système d’information de l’entreprise ou dans le cloud. La plateforme incluse des outils d’assistance: formulaires, workflows, connecteurs (API)…

Les applications métiers ainsi conçues peuvent s’imbriquer dans les briques logicielles des technologies Microsoft déployées en entreprise, ce qui permet de faire la jonction avec les autres composants du SI (ERP, CRM, GED, SIRH…).

Ainsi, il est possible d’associer les outils créés par la plateforme K2 avec la suite Microsoft Dynamics pour le CRM ou SharePoint pour l’ERP.

Pour K2, l’objectif est de développer une vision Bring You Own Application (BYOA, afin de prolonger le succès de la version originelle BYOD pour Bring Your Own Device). Mais, de manière encore plus basique, on reste dans le domaine du business process management (BPM) destiné à optimiser les processus opérationnels.

“Nos solutions constituent une alternative aux développements spécifiques et aux progiciels”, déclare Vincent Marlard, Président de K2 France, cité dans le communiqué. “Tout utilisateur à l’aise avec les outils informatiques est en mesure de concevoir lui-même sa propre application, adaptée aux besoins opérationnels, sans écrire une seule ligne de code.”

Parmi les clients en France, on peut citer But, Cheynet Elastics ou Vision Systems. Dans le monde, on peut signaler PPG, Shell ou Sanofi.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur