Criteo accélère sur le mobile et étudie la technologie beacon

MarketingPoste de travailPublicité
adXtracking

Pionnier du reciblage publicitaire et brillant représentant de la French Tech sur le marché américain, Criteo entend également s’imposer parmi les grands noms du marketing mobile.

Pionnier du reciblage publicitaire et brillant représentant de la French Tech sur le marché américain, Criteo entend également s’imposer parmi les grands noms du marketing mobile.

La société était cette semaine à Barcelone, dans le hall 8.1 du Mobile World Congress, pour présenter ses différentes initiatives en matière de publicité mobile.

Il y a encore 18 mois, le mobile représentait une part négligeable de notre chiffre d’affaires mais ce segment explose. Le mobile pèse déjà 30% de notre activité et devrait devenir majoritaire dès l’année prochaine” explique Grégory Gazagne, en charge de Criteo pour la zone EMEA.

Une croissance qui s’explique d’une part par l’engouement pour les smartphones ou les tablettes, qui cannibalisent les PC, mais également par un changement de comportement des consommateurs, qui surfent sur les sites e-commerce depuis leur écran mobile, mais qui n’hésitent plus non plus à y réaliser de véritable transactions commerciales.

“Nous avons réalisé une étude auprès de nos 7000 clients et le m-commerce devient majoritaire sur des segments tels que le retail ou le tourisme. Dans certains cas, les taux de conversion sont mêmes supérieurs à ceux observés sur le desktop” précise Grégory Gazagne

Pour réussir son virage “Mobile First”, Criteo s’est offert  la société AD-X tracking mais a également investi dans des technologies telles que le HTML5, le deep linking (page dans une application), le cross device ou le big data, pour faire face à l’explosion des données collectées sur les mobinautes (25 tera octets par jour!).

“Notre business c’est de générer des ventes. On ne se limite plus à de la prédiction de clic. Nous essayons d’anticiper le type de produit attendu voire son panier d’achat, afin d’acheter les inventaires et les profils les plus rentables” explique Grégory Gazagne.

Champion du (re)ciblage publicitaire sur le web et le mobile, la société pourrait-elle désormais décliner son modèle dans la distribution traditionnelle en exploitant les fameuses bornes beacon ? “C’est un développement possible” admet en souriant Grégory Gazagne, laissant entendre que Criteo planche déjà sur le marketing omnicanal. Rendez vous au Mobile World Congress 2016 pour en savoir plus.

 

Grégory Gazagne : “Criteo est une Mobile First Company”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur