Criteo acquiert DataPop sur fond de résultats solides

E-commerceMarketing
criteo-resultats-2014

Parallèlement à la publication de résultats solides sur l’année 2014, Criteo annonce l’acquisition de DataPop et ses technologies de ciblage des intentions d’achat sur Internet.

Un chiffre d’affaires en forte hausse, des marges optimisées, un résultat net sans précédent, un développement rapide à l’international : le bilan financier affiché par Criteo sur son exercice fiscal 2014 a séduit les marchés.

Ce mercredi, en fermeture de séance sur le NASDAQ, le titre boursier de la société Internet spécialisée dans les technologies publicitaires sur Internet cotait à 43,43 dollars (+ 1,24 %), au-dessus de son niveau d’introduction de 31 dollars le 30 octobre 2013.

Sur la période du 1er janvier au 31 décembre 2014, le chiffre d’affaires ressort à 745 millions d’euros, contre 443,9 millions en 2013 (+ 67,8 %). En déduisant les commissions reversées aux partenaires pour l’acquisition de trafic (TAC), il reste 303,6 millions d’euros ; c’est-à-dire 40,8 % du CA, contre 40,3 % en 2013. Cette progression est essentiellement liée à la hausse des revenus par client, elle-même due à l’optimisation du moteur de reciblage de Criteo.

Au niveau régional, le chiffre d’affaires – TAC déduits –  augmente plus sensiblement en zone Amérique (+ 88 %, à 89,8 millions d’euros) qu’en Asie-Pacifique (+ 72 %, à 58,6 millions d’euros) et en EMEA (Europe – Moyen-Orient – Afrique : + 59 %, à 155 millions d’euros). Le bénéfice net ressort à 35,3 millions d’euros, soit 54 centimes par action. Il était de 1,3 million d’euros en 2013 (1 centime par action).

Autre indicateur dans le vert : l’Ebitda, qui illustre la rentabilité de l’entreprise au jour le jour… et qui augmente de 154 % d’une année sur l’autre, à 79,4 millions d’euros (10,7 % du chiffre d’affaires ; voir la synthèse des résultats).

Au 31 décembre 2014, Criteo dispose de liquidités à hauteur de 289,7 millions d’euros. C’est 55 millions de plus qu’au 31 décembre 2013. La rationalisation des dépenses n’y est pas étrangère, quand bien même celles-ci progressent de 39 % en normes comptables IFRS, pour atteindre 227 millions d’euros sur l’année (soit environ 30 % du CA).

45,2 millions d’euros ont été injectés dans la R&D, mais c’est bien le secteur commercial-marketing qui représente le principal poste d’investissement : 133,3 millions d’euros, essentiellement pour soutenir le développement des équipes. Le nombre de collaborateurs a en effet augmenté de 70 % en un an, avec comme principal objectif de toucher plus efficacement le mid-market.

Criteo précise que 95 % de ses 7190 clients revendiqués (2118 recrutés sur l’année, dont 600 sur le dernier trimestre) exploitent la dernière version de son moteur. Les prévisions pour 2015 font état d’un chiffre d’affaires – TAC déduits – dans la fourchette de 433 à 440 millions d’euros et d’un Ebitda entre 108 et 115 millions d’euros.

Parallèlement à la publication de ses résultats, Criteo annonce avoir finalisé, ce 17 février, l’acquisition de DataPop.

Cette entreprise fondée en 2008 à Los Angeles regroupe une quarantaine de salariés, parmi lesquels des experts de la publicité en ligne passée pour Amazon, Yahoo ou encore DoubleClick (régie rachetée par Google). Elle s’est spécialisée dans la mise en relation des produits du catalogue d’un e-commerçant avec les véritables intentions d’achat des consommateurs.

Sa technologie propriétaire Product Knowledge Graph s’appuie sur une base de données regroupant 5 milliards de faits (recherches, clics, abandons de paniers…) et 20 millions d’entités (acheteurs, vendeurs, intermédiaires…). Elle permet aux commerçants d’adapter les descriptifs de leurs produits au comportement des internautes. Une brique qui sera intégrée dans l’offre multicanale de Criteo.

Crédit photo : Page Facebook de Criteo


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur